Coronavirus : Journal de campagne sur le Bassin à J +26.

Recyclage déchets, masques, tests de dépistages … Du nouveau !


10/04/20


Déchets à recycler et déchets verts : La Cobas annonce le retour de la collecte

Pour confiné qu’il soit, le citoyen n’en continue pas moins à émettre des déchets et même en plus grande quantité, loisirs obligent. Les ordures ménagères ont continué à être collectées, mais les déchets recyclables ont cessé d’être triés et les déchets verts n’ont plus été pris en compte alors que les jardiniers du dimanche se sont déchaînés.


Le Haut Conseil à la Santé Publique (HCSP) s’est réuni et a levé certaines craintes quant aux risques de contamination dans la filière du déchet et les règles s’assouplissent. La réouverture des déchèteries est en train d’être étudiée avec le ministère de la Transition Ecologique. Il ne faudrait pas que la chasse au virus nous fasse oublier la pollution microbienne de notre environnement.


Pour ce qui est de notre Bassin, les Maires d’Arcachon, de La-Teste-de-Buch, de Gujan-Mestras et du Teich, réunis le 9 avril, ont décidé la reprise de l’ensemble des collectes de déchets en porte à porte, à partir du 15 avril à 20h. Toutes les mesures de protection sont mises en œuvre pour assurer la sécurité des opérateurs que les élus remercient pour « leur courage et leur dévouement ».


cobas collecteA compter de cette date, les collectes en porte à porte des déchets recyclables (bac couvercle jaune) et des déchets verts (bac couvercle marron) seront à nouveau assurées, aux jours et heures habituels.

Pour connaître le jour de passage à votre domicile, téléchargez l’application mobile Cobas collecte dechets (gratuite) et entrez votre adresse. Vous pouvez également consulter le site de la Cobas


Mesures d’hygiène

En raison de la situation exceptionnelle, les élus attirent l’attention sur les indispensables mesures d’hygiène et font appel au sens des responsabilités de chacun pour assurer la protection de ses agents.

Il est demandé à chaque foyer de désinfecter les poignées et le couvercle des bacs une fois ceux-ci sortis et de les désinfecter, à nouveau, une fois la collecte effectuée. Ainsi, les risques de contamination sont considérablement réduits.

A noter que les mouchoirs en papier, lingettes, masques, gants jetables sont à déposer dans le bac gris, en sac fermé, avec les ordures ménagères résiduelles.


Un service minimum pour éviter les dépots sauvages

Pour l’instant les déchèteries restent fermées mais devant la recrudescence des dépôts sauvages, la ministre des transports et de l’environnement Élisabeth Borne, recommande aux collectivités de maintenir un service minimum dans leur déchèterie, surtout pour accueillir les déchets des professionnels. On peut penser que la Cobas sera amenée prochainement à statuer sur ce point.


Les déchets et la Coban

Pour le nord du Bassin, l’intercommunalité de la Coban avait opté pour une politique différente. Elle annonce sur son site internet que le ramassage des ordures ménagères, de la collecte sélective (recyclable) et du verre est maintenu.

Par contre le ramassage des déchets verts est suspendu dans toutes les communes jusqu’à nouvel ordre. Et il est bien sûr recommandé de ne pas les mettre avec les ordures ménagères, ni de les jeter en forêts et de ne pas les brûler.


Réponse de la Coban à un de nos abonnés

Suite à un courrier d’un de nos abonnés demandant la réouverture encadrée avec distanciation sociale comme dans certains commerces, voici la réponse de la Coban :

Bonjour Monsieur,

Votre courriel  a retenu toute notre attention.
La décision de fermeture des déchèteries communautaires intervient, dans la continuité des restrictions de circulation imposées aux habitants du territoire et dont nous rappelons ci-après les dérogations possible …/ (Suit l’énumération des déplacements autorisés sur les attestations)…/ Considérant que l’évacuation des déchets en déchèteries n’entre dans aucun des 7 motifs dérogatoires, aucun usager n’est autorisé à venir déposer ses déchets sur nos sites ; Dans ces conditions, la Collectivité a fermé les équipements.
Ceux-ci seront réouverts, dès que les mesures de confinement permettront à nouveau les déplacements vers nos installations.
Comptant sur votre compréhension et votre civisme recevez nos cordiales salutations.

Vous pouvez faire connaitre votre sentiment sur la question à contact@coban-atlantique.fr…



Des masques en textiles lavables distribuées prochainement par la Cobas..

La Cobas va distribuer des masques. Les maires des 4 communes du sud du Bassin (Arcachon, La-Teste-de-Buch, Gujan-Mestras, Le Teich) qui constituent la Cobas, ont opté pour une distribution gratuite de masques à leurs administrés.

100.000 masques vont être commandés, ceux-ci ne concernant pas les enfants, on peut estimer que cela fera deux masques par habitant. Il s’agit de masques en textile normé qui seront lavables.


L’obligation du port du masque n’ayant pas été promulguée, aucune verbalisation n’est à craindre pour les contrevenants.

Si on n’en connaît pas encore les modalités, la mise en place du déconfinement s’avère périlleuse et le masque constitue un élément de protection. Ne nous leurrons pas les masques ne sont pas la panacée, et encore moins ce type de masque, mais on sait qu’il confère un commencement de protection en évitant l’envol des postillons.

masques lavablesIl s’agit d’abord de protéger l’autre puisque, même en bonne santé, nous ne pouvons pas être sûrs de ne pas être porteur du virus.


L’idéal serait que cette distribution s’accompagne d’une campagne de tests sérologiques permettant de savoir si le sujet est déjà immunisé. On verra si en la matière, la production des tests arrive à  tenir le rythme annoncé par les pouvoirs publics.

Ce qui est sûr c’est que l’étape du masque permet d’avancer vers un déconfinement plus serein car le c’est un accessoire protecteur et libérateur.

Dès réception des masques, les modalités de distribution seront communiquées aux habitants des quatre communes.

Pour l’instant nous n’avons obtenu aucune information sur ce sujet auprès de la Coban. Mais qui sait, la situation évolue chaque jour…


Philosophons un peu

Cette adoption du masque dont on peut penser qu’elle va se généraliser sur le territoire français ne contrevient elle pas à la loi n°2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public pour lutter contre les tenues destinée à dissimuler son visage ? Le contexte n’est évidemment pas le même et un masque n’est pas un tchador…


Le paradoxe de cette situation nous rappelle la justesse des propos de notre compatriote Michel de Montaigne qui parlant de la « coutume » disait qu’elle est « une violente et traîtresse maîtresse d’école » qui rend acceptable un jour ce qui était haïssable hier.

Et en ces temps de passions où traitements, recherches, méthodes sont tour à tour portées aux nues ou jetée aux gémonies, il faut refaire nôtre la célèbre phrase du sage de Dordogne : « Le monde n’est qu’une branloire pérenne.Toutes choses y branlent sans cesse, la terre, les rochers du Caucase, les pyramides d’Égypte, et du branle universel, et du leur propre. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant. »



100.000 masques pour la Coban (aussi)

les Maires des 8 communes de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) ont décidé de doter les habitants du territoire de masques de protection réutilisables. C’est une commande de 100 000 masques qui est passée en anticipation de la période de déconfinement et en prévision des consignes sanitaires qui y seront rattachées.



Des masques lavables pour Biganos

(A condition qu’il y ait suffisament de volontaires pour les fabriquer) 


Depuis trois semaines, 900 masques ont déjà été confectionnés à Biganos et ont été distribués auprès des aides à domicile, des structures sociales et médico-sociales. Aujourd’hui, la municipalité voudrait équiper chaque habitant de Biganos d’un masque alternatif: « Nous sommes une commune à taille humaine et ce dispositif ne peut reposer que sur la solidarité »….


Un défi collectif « 1 habitant, 1 masque »

biganos l union fait les masquesElle lance donc sur le mode ludique, le défi collectif d’équiper chacun d’entre nous d’un masque tissu de protection individuelle sur le modèle du CHU de Grenoble, lavable et réutilisable autour d’une idée simple et originale : « L’union fait les masques ! ».

La municipalité a pris la décision d’acheter les matériaux nécessaires à la fabrication de 11 000 masques – soit un masque par habitant – et d’assurer la distribution à tous les ménages de Biganos.


Si vous êtes couturièr(e)s volontaires et vous souhaitez participer à cet effort collectif, vous pouvez contacter la mairie au 05 56 03 94 50 ou par courriel à covid19@villedebiganos.fr. La ville fournira gratuitement par retrait en mairie ou par livraison à domicile, un ou plusieurs kits de fabrication de masques alternatifs en tissu.

Les masques fabriqués seront ensuite récupérés pour être stocker en mairie jusqu’à que le défi des 11 000 masques soit atteint.


Enfin, la municipalité (élus et professionnels municipaux) assurera la distribution à chaque Boïen.

Les règles sanitaires seront strictement respectées à chaque étape de ce défi afin de protéger un maximum toutes les personnes engagées dans le projet.



Test de dépistages Covid-19 par le Département

Le Département de la Gironde est prêt à lancer des tests de dépistages pour le Covid-19 !

Il attend l’autorisation de l’Agence Régionale de Santé via son laboratoire départemental d’analyses. Ce service public dédié à la protection des populations (sécurité alimentaire, prévention liée aux légionelles, …), à la santé animale et à la santé végétale, effectue plus de 65 000 analyses par an.


A suivre…



ginette blery portrait

Ginette Bléry



Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire