Coronavirus : Situation et chiffres commentés à J +34…

Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine : Des vaguelettes mais pas de grande marée…


18/04/20


La Région Nouvelle-Aquitaine continue à compter parmi les Régions privilégiées et il en va de même pour le département de la Gironde. Toutefois l’évolution est très lente et comme le montre le graphique nous stagnons sur un plateau relativement élevé.

Il faudra donc procéder avec précaution lors du déconfinement, rien jamais gagné avec un tel virus qui n’hésite pas à attaquer deux fois le même patient et dont même les spécialistes reconnaissent qu’ils ne maîtrisent pas grand-chose.


coronavirus 18 04 tab 1 GBComme le montre l’image, les amorces de déclin sont souvent suivies d’un rebond. La chute des hospitalisations du 10 avril à 281 cas a été suivie d’un rebond et au 17 avril nous sommes encore à 295 cas.


L’entrée des patients en réanimation a connu un recul durant les 4 derniers jours de la semaine qui vient de s’écouler passant de 103 à 84 mais simultanément le nombre de décès a progressé de 72 à 81.


Finalement la courbe des décès rejoint presque celle des réanimations. Il s’agit d’un décalage bien naturel, la réanimation ne réussissant qu’à peine une fois sur deux.

Pour tristes qu’ils soient, ces chiffres restent bien modestes comparés à ceux des autres régions françaises. Mais si le nombre des personnes infectées reste modeste dans notre département, la virulence du virus est impressionnante.


Ehpad en Nouvelle-Aquitaine : des décès très limités

coronavirus tab 2 gironde GB 18 04Les Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes) se devraient d’être des lieux de haute protection, un peu comme un bunker où on voudrait mettre gens et choses de grande valeur qu’on tient à protéger coûte que coûte.

Les chiffres globaux montrent qu’il n’en est hélas rien.


Au 17 avril, sur 18.681 décès en France liés au Covid, plus de 9.000 ont lieu dans les Ehpad, les maisons de retraites et autres établissements médicaux sociaux (EMS), c’est payer un bien lourd tribut pour ces lieux destinés aux personnes âgées ou handicapées.

Mais ici aussi la Nouvelle-Aquitaine semble bien tirer son épingle du jeu.


Les statistiques de l’Insee en léger décalage avec ceux du ministère de la Santé (les décès ne sont pris en compte qu’une fois enregistrés en mairie) montrent que, pour la période du 1er mars au 6 avril, la mortalité en Nouvelle Aquitaine est particulièrement faible, ce que nous avions déjà souligné à la dernière parution.

coronavirus 1804 deces NA GB


Sur ces trois dernières années le pic des décès pour cette période s’établit en 2018 à 7.671 personnes alors qu’il n’est que d 6.724 pour 2020, près de 1.000 personnes de moins !


Quant à la répartition selon les lieux, c’est encore en 2018, année de forte grippe, qu’elle fut la plus élevée tant à l’hôpital que dans les Ehpad et les EMS.

Notre longévité n’a jamais été aussi bonne qu’en période de cornavirus.


Pour le département de la Gironde dans sa globalité et tous lieux confondus (Ehpad, hôpital, domicile), on compte 200 décès de moins en 2020 qu’en 2018.

Bref, l’effet coronavirus n’est pas vraiment sensible chez nous, pour l’instant, mais il reste là, tapi au coin du bois…


A suivre !


ginette blery portrait

Ginette Bléry



Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire