Conseil départemental : Budget et priorités…

Conseil départemental  : Hébergements d’urgence et saisonnier au Teich. Vote du budget primitif à Bordeaux (1,6 milliards €…)


21/12/15


Le Teich

Hébergement d’urgence et saisonnier


chalet teich vrais

Ce lundi 21, François Deluga, maire du Teich, recevra un aéropage pour inaugurer la réalisation de cinq logements d’urgence au Teich, dont Dominique Christian, Sous Préfète d’Arcachon, Jean Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental.


Baptisé Tchan, cet ensemble de 5 maisons, conçus avec des équipements adaptés en fonction des publics et un gardien sur site,  a été construit pour remplir alternativement des fonctions d’hébergement temporaire :

– urgence sociale et solidaire pour proposer une solution de relogement temporaire à des familles qui se retrouvent dans une situation particulière (maison détruite par des intempéries, violences conjugales…)

– hébergement saisonnier pendant la période estivale, à des prix acceptables

– hébergement d’urgence en période hivernale, afin d’apporter une réponse aux besoins locaux des populations les plus fragiles.


Un partenariat global a contribué à la mise en œuvre du projet. La commune du Teich a cédé un terrain par bail emphytéotique à Gironde Habitat. L’Etat a facilité la mise en place du projet en urgence ; le Département, l’Etat, la CDC et la COBAS ont apporté le financement. Gironde Habitat a investi des fonds propres et les associations se sont mobilisées.

Ces hébergements d’urgence (4 types 4 et 1 type 3) rapides à mettre en œuvre (4 à 6 semaines) pourraient faire école en regard des fortes demandes des entreprises du Bassin pour le travail saisonnier.



Bordeaux

Budget primitif du Département adopté pour 1,6 milliards €


Sur quelles priorités seront ventilés les impôts locaux au Conseil départemental ?

Conseil departementalLe Budget Primitif 2016 proposé aux élus départementaux, les 17 et 18 décembre 2015 s’équilibre à 1,6 milliard d’euros.

67 autres rapports ont été examinés et approuvés durant ces deux jours.

6 priorités en direction des solidarités humaines et territoriales ont été définies par la majorité départementale pour la mandature à venir :

– La proximité et l’accessibilité des services publics départementaux ;

– La lutte contre les inégalités et pour l’autonomie, dans les domaines de la jeunesse, de l’âge, du handicap ;

– Le développement adapté des territoires dans le respect des équilibres ville-ruralité ;
– La promotion de la cohésion sociale et de la citoyenneté ;

– Le souci d’actions respectueuses de l’environnement

– L’innovation, l’expérimentation et la concertation comme méthodes renouvelées dans les politiques publiques départementales.


Le Budget Primitif 2016 se caractérise par un contexte marqué par la contribution des Départements à la réduction des déficits publics impulsée par l’Etat, la progression continue des dépenses sociales et des recettes de fonctionnement affectées par la diminution de la dotation globale de fonctionnement .

Le Département a déclaré vouloir poursuivre ses efforts de gestion et de maîtrise de fonctionnement et en même temps, investit 215 millions d’euros en 2016 en faveur des services publics et de l’emploi en Gironde.

La majorité veut orienter sa stratégie pour maîtriser les dépenses de fonctionnement structurelles et d’intervention, dégager une épargne brute minimale de 100 M€ par an, et préserver une capacité d’investissement de 200 M€ en moyenne par an de 2016 à 2021


L’opposition, pas d’accord…

Ce budget a été adopté par 44 voix pour, 22 contre.

L’opposition (Groupe « Gironde avenir », DVD) a fait valoir son vote en expliquant que, selon son analyse, les dépenses avaient été minorées dans un contexte économique général dégradé pour environ 12M € (progression du RSA, allocations versées aux personnes âgées (APA) et Prestation de Compensation du Handicap (PCH) .

Selon Jacques Briat, élu et porte-parole de « Gironde avenir », « Coté recettes, le département devra faire face à la baisse des dotations de l’Etat (88 m€ d’ici 2017) et prévoit un recours au levier fiscal dès avril 2016. La hausse de la fiscalité n’a pas vocation à combler les baisses de dotation de l’Etat. Les choix stratégiques présentés par la majorité départementale et les axes fondamentaux qui la cimentent ne sont qu’un affichage politique relevant d’une stratégie de communication. »


Mais un peu, quand même…

Une analyse du Bassin dans un livre blanc

données conseil departemental bassin arcachon

Extrait du livre blanc.


Parmi les autres rapports, le « Livre Blanc des territoires » (ici)  en lien avec la nouvelle stratégie départementale Gironde 2033, a été adopté à l’unanimité des présents.

La partie Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre est située entre les pages 94 et 100.


Le Conseil Départemental note au sujet du bassin :

– Forte attractivité touristique : triplement de la population durant l’été qui a des impacts sur le logement et la mobilité

– Augmentation plus rapide des + de 60 ans sur ce secteur

– Bon maillage d’offre associative, équipements et services à adapter aux évolutions démographiques

-Offre de mobilité interne couverte par un transport à la demande et un réseau urbain sur la COBAS.

– Projet de voie verte rétro-littorale du Nord Bassin

– Vulnérabilité aux risques de submersion, recul dunaire, incendie

– Des signes de fragilité sociale masqués


Nous voilà rassurés, le conseil départemental est tout à fait informé de la situation. Y’a plus qu’à…


michel L OK3Michel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire