Exclusif ! « Cocaïne sur les plages : on sait tout », par Oncle François

Les révélations (excentriques) d’Oncle François : Le mystère des ballots de cocaïne élucidé par Le commissaire Jean-Philippe de Laligne, de Coques (en Charente)


13/11/19


InfoBassin dévoile une révélation d’Oncle François, observateur averti du Bassin et du Val de l’Eyre, et correspondant (très allumé) de La Dépêche du Patelin…

Michel Lenoir, Directeur de Publication


Bassin d’Arcachon


Cocaïne sur les plages : on sait tout !


oncle francois ballotLe commissaire Jean-Philippe de Laligne, de Coques, en Charente, chargé de l’enquête est encore sous le choc et il ne le cache pas : « Je suis encore sous le choc ! » Pourtant, le fin limier de la brigade de stups en a vu d’autres : « Pourtant j’en ai vu d’autres ! » dit-il !


Près de 800 kg de cocaïne trouvés sur le littoral, des Landes à la Vendée, pure à 86% ; ce n’est pas courant des ballots qui arrivent avec le courant ! Même avis du commissaire, « Ce n’est pas courant des ballots qui arrivent avec le courant ! »


Une provenance douteuse

D’où venaient-ils ? D’un bateau emporté par la tempête Amélie, et qui aurait perdu sa cargaison ? Ou alors un cargo, qui, voyant arriver les Douanes, a balancé ses précieux paquets par-dessus bord, espérant qu’ils couleraient ? D’un avion de la compagnie Air Cocaïne, si chère à nos pilotes privés français, qui se serait abimé en mer ?

Autant de questions qui restaient sans réponse pour le commissaire de Laligne. Et comme le précisait son adjoint, Louis Duraille : « Autant de questions qui restaient sans réponse. »


Une première enquête, rapide avait permis d’éliminer deux suspects : Richard Gasquet était en cure de repos à Ibiza chez David Guetta, et Pete Doherty était en prison à la suite d’une sordide histoire de…drogue.

« Et c’est là que l’affaire se corse, poursuit le commissaire de Laligne : les principaux consommateurs européens étant hors de cause, qui avait bien pu franchir la ligne blanche ? »


Les Gars de la narine

oncle francois cuisson painC’est dans un café de la Teste, dont nous tairons le nom, que l’affaire allait se dénouer…

Dans ce lieu, les membres d’une association appelée “les Gars de la Narine” ont l’habitude de se retrouver après leurs travaux. Rappelons que l’objet de l’association est : “Se servir de son nez pour autre chose qu’y mettre les doigts.”


Ainsi, lors de leurs réunions bimensuelles, chaque adhérent amène quelque chose, et charge aux autres, les yeux bandés, de découvrir de quoi il s’agit.

Parmi les grands classiques, outre le “5” de Chanel, le Maroilles, fromage incontournable, les chaussettes de grand-père, un bol d’air signé Smurfit, du poisson oublié au soleil, etc.

Pour Alain Tarin, le président « Nous n’en sommes pas revenus ! Dire que l’un des nôtres pouvait être lié, de près comme de loin, à cette affaire de ballots de cocaïne ! »


En effet, alors que la réunion était finie avec la victoire de Kéké Kidaube, qui a découvert que l’odeur du jour était celle d’une porte en bois de toilettes d’hôpital psychiatrique, un léger bruit se faisait entendre…

-“SNIF, SNIF”

Mais d’où venait cette plainte ?

Là, au fond de la salle du café des Sports (mais nous tairons son nom), Christophe Paille pleurait, presqu’en silence…Les yeux aussi rouges que le nez…Christophe, c’est le boulanger de la ville, toujours prêt à faire la fête…


Un boulanger en quête de farine

oncle froancois farineAlain Tarin raconte :

K’ess t’as Totophe,

– Rien, laisse-moi…

– Mais si, t’as un truc…

– …

– Alors ?

– Tout est de ma faute ! SNIF…SNIF…

– Tout quoi ?

– La dope, sur la plage… »

J’en suis resté abasourdi !

-T’es dans la coke, Totophe ?

-Non, t’es fou !

-Alors ?

Alors il a tout raconté.


oncle francois boulanger

Un meunier dénommé « El chapeau »

-« Tu sais, cet été, je suis allé en vacances en Colombie. Comme mes clients ont souvent des demandes spéciales, j’ai cherché ce qui pourrait être vraiment original pour mes pains du dimanche.

J’en ai parlé, comme ça, au barman de l’hôtel. Un type très sympa ! Il m’a dit qu’il s’appelait Pedro Escroc-Barre, et qu’il était, par sa mère, de la famille de Raymond Barre.

Ça m’a mis en confiance.

Il m’a dit qu’il connaissait un meunier, qui s’appelait “el Bonnet, ou el Chapeau”, je ne me souviens pas, qui préparait une farine spéciale, entièrement bio, enfin à 86%, il y a toujours des déchets…


Je l’ai gouté, comme ça, à la petite cuillère. Très bon ! Ça m’a vraiment donné la pêche de trouver des produits pareils ! J’imaginai la gueule de la concurrence et la queue devant la boutique ! Une tuerie… »

« Par contre, il m’a dit que c’était un peu cher, et que pour avoir un bon prix, il fallait prendre une tonne. J’ai accepté. Ils ont fait des ballots et j’ai tout reçu à la boulangerie la semaine suivante. »


Des effets inattendus de la baguette et la chocolatine

oncle francois choco caine« Le dimanche, j’ai fait mes premiers pains ! Et là, tout a basculé ! L’après-midi, au cours des Olympiades du village, le petit Lalande a couru un 100M en 8,6s ! Il a ensuite sauté 2,70 en hauteur, et balancé le poids à 72m !

Pas mal pour un gamin de 11 ans, de 36kg pour 1 m40 ! Après ces exploits, il a juste saigné du nez ! Il avait dévoré une baguette de chez moi. »


« Le lendemain, le petit Pascal, qui avait simplement mangé une chocolatine, a réinventé l’algèbre et la géométrie, le tout entre midi et deux, à la grande surprise de mademoiselle Cornu, qui n’avait jamais vu ça en soixante ans de carrière. »


Délestage au Wharf

J’ai compris que cela venait de ma farine, alors, la nuit, j’ai tout mis sur la plate ostréicole de Kéké, et j’ai tout balancé devant le wharf. Ensuite les courants ont fait le reste… »


Devant l’ampleur de l’affaire, et sur les conseils d’Alain Tarin, Christophe, pour soulager sa conscience, est allé se dénoncer au commissaire de Laligne.

« Dans cette affaire, nous avons manqué de flair, notre nez ne nous a pas aidé, malheureusement ! »  

« Pas aidé, malheureusement » a ajouté Duraille…



Retrouvez toutes les histoires excentriques d’Oncle François, ici !


oncle Francois

Oncle François

Illustrations : Copies écran internet.







Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit !


Comments

comments

Laisser un commentaire