Cette nuit, on change d’heure. Obligé…

Automne, saison des marronniers : Le changement d’heure…


28/10/17


Deux fois par an, c’est la même histoire, on a beau le crier dans tous les media , on en reprend chaque fois pour un tour de de plus.

Un changement qui n’est pas sans conséquence. La France et les autres pays de l’ Union européenne vont revenir à l’heure d’hiver dans la nuit de samedi à dimanche, vous offrant une heure de sommeil en plus.

Donc cette nuit de samedi à dimanche, à 3h (heure d’été), il sera 2h (heure d’hiver) en France. Pour les montres, horloges, etc , il faudra reculer les aiguilles d’une heure.


Nous aurons alors une heure de décalage par rapport à l’heure GMT (temps moyen de Greenwich), à GMT +1 (alors qu’il est à GMT +2 de fin mars à fin octobre).

Ce dispositif mis en place en France en 1976 vise à réaliser des économies d’énergie. Il est coordonné au niveau européen pour faciliter les communications et les transports.


Un changement très perturbant… et accidentogène

changemnet d'horaireCe changement d’heure perturbe non seulement les rythmes biologiques, les activités agricoles, mais serait aussi accidentogène en matière de circulation routière.

Selon la Sécurité routière, il provoque un pic d’accidentalité de +47 % pour les piétons en fin de journée sur le créneau 17-19h. La nuit tombe alors plus tôt dans la journée, au moment de la sortie des classes ou des trajets professionnels de fin de journée.


La mortalité routière des piétons atteint son maximum en automne-hiver avec 43% du total annuel sur les quatre mois d’octobre à janvier.
Ce surplus d’accidents serait « une conséquence du temps d’éclairage réduit, les piétons étant difficilement perçus par les autres usagers, alors qu’ils ont l’impression d’être vus…./… Les usagers de la route sont plus nombreux et plus fatigués »…


Pourquoi c’est perturbant ?

Lorsque l’on avance l’horloge de 1 heure à l’automne, on gagne 1 heure de sommeil. A contrario, lorsqu’on la recule au printemps, on perd 1 heure.

Mais le changement d’heure ne s’accompagne pas d’un changement d’activité, comme lors des voyages, par exemple. Chacun, grand ou petit, doit décaler ses activités comme les heures de repas, de réveil, de coucher, etc.

Et c’est vraiment pénible… jusqu’à l’an prochain


IB


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments