Etre citoyen, ça veut dire quoi, quand on a 18 ans ? (Vidéo)

Carte d’électeur, livret du citoyen, et discours du maire. Bienvenue chez les adultes…


29/03/16


jeunes andernosUn jour, on a 18 ans, et on devient majeur. Un moment tellement attendu. Tellement fier d’être un adulte, de ne plus être (théoriquement) sous la tutelle parentale, de pouvoir dire M….. à qui on veut, et … d’en assumer les conséquences, seul.

Car le jeune citoyen a de nouveaux droits mais aussi de nouveaux devoirs.


La responsabilité des choix

A l’occasion de la remise (obligatoire) par Jean Yves Rosazza, maire d’Andernos, de la carte d’électeur  et du livret du citoyen à des jeunes majeurs cette année, nous avons voulu savoir ce que représentait pour eux cette cérémonie et s’ils pensaient voter aux prochaines élections (présidentielles).

La réponse dans la vidéo … (Merci à Corentin, sa maman et Léo)



Un petit rafraichissement ?

On ne résiste pas au plaisir de vous rafraichir la mémoire avec quelques extraits de ce petit lcoqivret de 9 pages :

« La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme ».

Il n’est peut-être pas inutile de le rappeler….


« La France est une République indivisible, laïque, démocratique, et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion…/… La République assure la liberté de conscience».

Ca, ça irrite beaucoup les barbus et intégristes de tous bord, ici et ailleurs…


Et le petit guide de préciser également :

Du respect d’autrui

signature carte electeur« Chaque citoyen doit respecter les droits des autres. Les devoirs des citoyens les uns envers les autres ne se limitent pas à des obligations juridiques. Ils reposent également sur une dimension morale : il s’agit de faire preuve de civisme et de civilité pour rendre supportable la vie en société. La politesse, le respect, la capacité à venir en aide à une personne en difficulté sont des éléments capitaux pour une citoyenneté vécue au quotidien. »

Comme, par exemple, ne pas se garer sur une place handicapé …


De l’effort (financier) collectif

La participation à l’effort commun est indispensable pour financer et faire vivre nos services publics : police, justice, éducation, hôpitaux, ramassage des ordures… Une société sans impôt impliquerait d’accepter une société dans laquelle tout service serait privé, éventuellement fort coûteux et inégalitaire en fonction des revenus ou de la localisation géographique de chacun.

C’est frais, c’est fort, c’est beau. En grandissant, nos jeunes adultes verront sans doute ces règles sous un autre œil…

Bonne journée.


L’intégralité du Livret du Citoyen, ici en ligne


Nos commentaires fonctionnent à nouveau après quelques petits soucis techniques. Laissez vous tenter…


portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire