Bonjour ! Comment salez-vous ? (Trop…)

24/02/17


Il était une mauvaise foi(s) : Ça ne manque pas de sel !


L’OMS recommande ne de pas dépasser quotidiennement la dose de 4 à 5 grammes de chlorure de sodium ou de sel si vous préférez. Au delà, c’est néfaste pour la tension artérielle en entraînant de nombreux problèmes de santé. Pas simple à suivre comme recommandation….

Depuis quelques temps, je ne sale plus mes aliments sur les recommandations actives de mon médecin. Ce qui n’est pas facile car le sel est une sorte d’exhausteur de goût. C’est pourquoi les industriels de l’agroalimentaire en mettent beaucoup dans leurs plats cuisinés ce, en dépit, des promesses qui avaient été faites de réduire la teneur en sel de leurs aliments.


2 grammes par jour : les besoins de notre corps …

sel vergesEn fait, notre organisme aurait seulement besoin de 2 grammes de sel par jour et il est conseillé de ne pas dépasser 5 grammes. Hélas, la lecture des étiquettes sur la teneur en sel de certains aliments, donne froid dans le dos. Elle permet de constater qu’il est fréquent de doubler ou tripler cette dose sans s’en rendre compte, ce sans rajouter du sel comme on le fait souvent pas habitude.

Déjà, tout commence au petit déjeuner. Dans une portion de baguette (un tiers) il y a déjà 1 gramme de sel et plus de la moitié dans une biscotte. Si vous prenez des céréales sucrées dans votre lait, (1 grammes de sel dans un grand bol), sachez qu’il y a aussi du sel dans les corn-flakes et pétales de maïs dans les mêmes proportions, soit 1 bon gramme par portion. Allez disons 1 à 2 grammes de sel rien qu’au petit déjeuner !

A midi, vous allez me dire que vous ne mangez pas tous les jours de la charcuterie très chargée en sel. Tant mieux, car on compte 2 grammes de sel dans quelques tranches de saucisson, autant dans deux tranches de poulet recomposé et presque 4 dans deux tranches de jambon. Si vous ajoutez des chips, n’oubliez pas de rajouter encore 1 gramme !


Soupes industrielles trop salées

Si vous êtes amateur de burgers, c’est la catastrophe avec parfois 3 grammes de sel par portion. Enfin, les plats cuisinés genre ravioli et autres couscous industriels, sont les champions du monde de la teneur en sel avec une moyenne de 3 à 4 grammes par portion. Bref, à midi nous sommes déjà à près de 10 grammes !

Le soir, vous dînez léger, c’est bien. Si c’est avec une soupe genre velouté de légumes ou de poisson, c’est moins bien. Très salées, les soupes comptent environ 2 grammes de sel par portion, ajoutez une petite terrine de poisson (encore 2 grammes) comme plat de résistance. Si vous avez la folie de manger des harengs ou de la morue salée, il faut rajouter 4 grammes et seulement 2 si vous vous contentez des bâtonnets de surimi très riches en sel. Le tout suivi d’un petit fromage (1 gramme) avec du pain (1 gramme). Allez hop, encore 5 à 6 grammes rien que pour le dîner…


Le retour de la gabelle pour moins saler nos gamelles ?

Et voici comment on absorbe parfois près de 15 grammes par jour de sel sans s’en rendre compte en mettant sa santé en danger. Las, le sel a tant de qualité pour l’industrie de l’agroalimentaire car outre qu’il donne du goût, il limite l’action des agents pathogènes et donne du volume aux aliments en conservant l’eau tout en jouant le rôle de conservateur. Il est difficile de s’en passer en dépit des recommandations de l’OMS.

La solution serait, soit une contrainte plus stricte, soit, pourquoi ne pas remettre l’impôt sur le sel comme la fameuse gabelle ? Il y va de notre santé !



patrice verges retaillé


Patrice Vergès

Journaliste, romancier (page FB ici)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments