Le Bassin a débordé : Inondations puis incendies !

Vent, gros coef de marée, basse pression : le cocktail redouté a fait des dégâts…


3/03/18


C’est au petit matin, vendredi, que la nature est venue rappeler que sur le Bassin d’Arcachon, c’est la mer qui commande.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les conditions météos donnaient un vent de 80 km/h avec rafales à 100, des basses pressions et un grand coefficient de marée … Un cocktail redouté pour les habitations et les cabanes en bord de Bassin. Bilan hier matin : des rues et des cabanes envahies d’eau salée et de laisse de mer.

Rien d’exceptionnel en soi. Les débordements de la petite mer de Buch sont parties intimes et récurrentes de la vie du bassin.


tempete andernos FT 02 03 18

Place de la jetée inondée à Andernos, vendredi à 7h30 (photo F.T.)



Après l’eau… le feu !


Mais hier, à la violence du vent et de l’eau est venue s’ajouter celle du feu.

Au sud comme au nord. Probablement pour les mêmes raisons. A l’origine, un court circuit provoqué par l’inondation.


A Gujan, à la Hume, deux cabanes ont brûlé, celles d’un pêcheur et d’un ostréiculteur.

A Claouey, six cabanes sont parties en fumée, Le feu porté par le vent les a dévoré sur son passage. Les pompiers du nord Bassin ont unis leurs forces pour attaquer l’ogre et le maîtriser, finalement, en milieu de matinée.


tempete cabanes claouey

Les cabanes ostréicoles à Claouey, carbonisées.



Très bientôt, quand les assurances seront passées pour évaluer les dégâts, il faudra reconstruire, et être prêts pour la saison d’été.

Les cabanes sont le fer de lance économique et touristique du Bassin.

Aussi, les élus, présents sur les lieux sinistrés, devraient apporter leur soutien d’une manière ou d’une autre, après ce coup dur pour ces professionnels de la mer.


Michel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments