La marque du territoire ? C’est B’A … facile à expliquer !

B’A, voilà… Fin du suspens pour la marque territoriale du Bassin d’Arcachon.


16/02/17


BA vivre l'incomparableDepuis le temps qu’on l’attendait cette fameuse marque territoriale à partager, pour « révéler ce que nous sommes ». 

Dans un Olympia plein à craquer, le SIBA a joliment mis en scène la sortie de ce nouvel outil, nouveau label, nouveau logo, nouvelle charte… Bref tout nouveau, tout beau.  Et ça s’appelle B’A.

C’est à dire qu’au XIXe siècle nos ancêtres évoquaient le Bassin d’Arcachon, au XXe, on parlait du Bassin, et maintenant au XXIe, on va passer ses vacances sur le B’A… Ca raccourcit de plus en plus.


BA vue hautVivre en B’A, et tirer vers le haut

On aura entendu de bien belles phrases lors de ce happening, énoncées par les maires ou les intervenants : « Le Bassin est riche de sa diversité…/… C’est une dynamique formidable qui s’est engagée…/… Il faut une stratégie de marque pour passer au-dessus des clivages…/… Il faut mettre de l’huile dans les rouages, et les rouages, c’est chacun de nous…/… Nous allons dire ce que nous sommes d’une seule voix…/…La réussite dépendra de chacun de nous… »


Les spectateurs présents ont beaucoup apprécié un Serge Simon, Vice président de la Fédération Française de Rugby, très en forme, expliquer avec verve et humour l’histoire et le fonctionnement de son sport, en rappelant une nécessité valable aussi pour le Bassin : « Sans les autres, on n’est rien ».


On devine cependant bien le problème à régler derrière tous les propos tenus : finies les chicaneries entre irréductibles gaulois, les « Chacun son village, et le mien d’abord ». Il va falloir que nos élus, les ostréiculteurs, les acteurs économiques, environnementaux, tous, marchent main dans la main pour « rassembler et faire vivre le Bassin ». Le Parc Naturel Marin est un premier pas vers cet objectif. Un grand pas vers une nécessaire harmonie.


Du business pour nos entreprises toute l’année

BA plan large bassin marque

Mais la plus révélatrice, sous forme de boutade (ou d’incantation ?) fut sans doute : « Bientôt, le hors-saison n’existera plus ! »

Le B’A génère 450M€ de chiffre d’affaire de mai à septembre. L’objectif est donc clairement annoncé: Faire plus et donner de l’emploi aux gens d’ici en favorisant le développement des entreprises, avec plus d’activités, et plus d’activités nouvelles.


5 axes majeurs pour que ça fonctionne

esprit bassin cabane

Montrer le Bassin autrement afin de changer le regard du voyageur… Du chemin à parcourir pour certains !

Cette action d’envergure fonctionne autour de cinq axes majeurs définis après un an et demi de travail par les parties prenantes, actives sur le Bassin :

-« Valoriser le Travailler et entreprendre ensemble sur le Bassin »,

-« Valoriser l’effort environnemental et la sensibilisation à l’environnement »,

-« Valoriser la production et les produits du Bassin »,

-« Vivre et aimer le Bassin », et enfin,

-« Montrer le Bassin autrement afin de changer le regard du voyageur ».


Un logo, une identité, un slogan que chacun peut s’approprier

BA entreprisesL’autre objectif est de « parler d’une seule voix ». C’est pas gagné. Donc pour harmoniser un concert parfois cacophonique vers l’extérieur, chaque société pourra utiliser ce nouveau logo et l’insérer ou l’adapter à celui de son entreprise.

Coté symbole, les pignots sont là pour fédérer tout le monde. Reste l’apostrophe du B’A. On l’a déjà vu dans N’PY par exemple, pour les skieurs.

C’est léger, élégant, comme une promenade de bord de la mer, et puis, chacun y mettra bien ce qu’il veut…


Allez, sur InfoB’A, on se lance pour vous habituer à entendre et voir le nouveau slogan bientôt décliné à toutes les sauces : Bassin d’Arcachon : B’A … Vivre l’incomparable !


portrait Michel


Michel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments