Pourquoi ? Et pourquoi Paris ?

Coup de plume du Dimanche : Après l’horreur, les questions …


15/11/15


symbole paix parisNous sommes en guerre. L’air martial, menton en avant sied à Manuel Valls. Au nom de l’unité nationale, on nous rejoue l’air de pipeau de janvier dernier après l’attentat de Charlie Hebdo.

Le son est mélodieux mais n’empêche pas de se poser des questions: Pourquoi un attentat ? Et pourquoi à Paris ? Au delà des déclarations de témoins sur les anathèmes prononcés par les assassins.


La France vend (bien) des armes (et c’est bon pour l’économie du pays)


La France est 2eme exportateur mondial en armement. Elle vend des armes à l’Egypte, à l’Arabe saoudite, aux Emirats arabes unis. Les américains aussi. Le business des armes ne s’est jamais si bien porté. Il tenait même Salon sur le Bassin cette année avec un joli show à Arcachon en présence des délégués du Royaume de Bahrain (Voir notre article, ici)…

On ne peut pas découvrir aujourd’hui que la France est en guerre, car elle fait aussi la guerre à distance, depuis 14 ans, aux côtés des Etats Unis.


Retour à l’envoyeur


Les djihadistes nous renvoient la monnaie de la pièce. Salement, méchamment, et c’est abominable, abject, inhumain. Mais qui pourrait être étonné ?

Entendons nous bien : La réponse au nazisme n’aurait jamais pu être pacifique, ni diplomatique. Et l’Etat Islamique a une volonté hégémonique sans borne. Il veut créer un climat de peur et de guerre civile en Europe favorable à son développement. Ses meilleurs alliés sont les partis extremistes.

Sur les réseaux sociaux, on lit « qu’on leur envoie une bombe atomique ! » comme si c’était la solution (finale?). L’Etat Islamique n’existe même pas sur une carte, figurez-vous, c’est juste une organisation internationale.


Objectifs : Abattre le respect de la libre opinion et susciter la peur de l’étranger


Les six frappes d’hier ne sont pas dûes au hasard. Dans les quartiers meurtris (11eme arrondissement notamment), les cultures différentes se cotoient. Il s’y dégage des métissages artistiques très riches au plan musical, sculptural, et autres.

La France, pays laïque, est le seul Etat au monde, qui garantisse à chacun le droit de croire dans la religion qu’il choisit, ou de ne pas croire en un dieu. L’idée même de non croyance est tout simplement inconcevable pour Daesh (comme pour une majorité d’Américains également d’ailleurs).

C’est une ouverture d’esprit issue du siècle des Lumières. Elle est le fondement même de notre République, et s’appuie sur le respect de la libre opinion d’autrui.

C’est cela que veut abattre l’Etat islamique, c’est notre espace de liberté et de tolérance.


Les lois sécuritaires favorisent la stratégie de Daesh.


Or, le durcissement des lois crée un climat permanent d’angoisse et banalise la peur et donc la haine de l’étranger.

La loi sur le renseignement, par exemple, votée par une écrasante majorité très au delà du clivage gauche-droite nous a été vendue pour ses bienfaits à surveiller les individus dangereux, démanteler les réseaux terroristes, prévenir les attaques …

Sans doute efficace contre le banditisme classique, y compris en col blanc, elle permet surtout de sérieuses économies en ressources humaines. Manuell Valls lui même déclarait à l’Assemblée nationale : « Une surveillance physique peut mobiliser vingt agents. Les besoins pour surveiller les 3000 personnes engagées dans la mouvance terroriste excèdent donc de très loin les capacités de nos services»

Si elle rassure la population, elle favorise la stratégie politique de Daesh, sans les empêcher de frapper. Les auteurs entrainés, savent très bien se préparer sans être repérés.

Ceux de janvier étaient « connus des services de police », et un également hier.  Et après ?


Se poser les bonnes questions ?


Quels ressorts les ont  poussés à ces extrémités ? Ils sont 1550 français cette année à être partis en Syrie « pour aider le peuple Syrien » et rejoindre Daesh (chiffre officiel du 1er ministre, probablement plus en réalité). Ils étaient 6000 européens dans le même cas en avril, et les projections donnent 10.000 à la fin de l’année. Pourquoi ?

Charles Pasqua voulait déjà terroriser les terroristes. Belle posture martiale, mais hélas sans effet. Les gouvernements changent, les postures restent les mêmes.

AIors, il serait temps de se poser les vrais questions…


Les marches et les rassemblements de soutien aux victimes


Dans les jours qui viennent, fleuriront des marches blanches et des rassemblements, qu’InfoBassin soutiendra.

Pour la mémoire des victimes innocentes, et pour s’associer aux douleur des proches.

Pour dire à l’Etat Islamique que le respect est plus fort que la haine.

Et pour dire aux hommes politiques français qu’ils arrêtent de nous faire croire que des lois franco-françaises liberticides vont stopper les actes terroristes. Paris et la France pleure des morts innocents. Point. Même si on arrête bientôt des auteurs présumés, en fuite.

Il faudra trouver d’autres moyens que bomber le torse et ficher la population pour arrêter les fous de dieu.


Bon dimanche … quand même.


michel L 2 okMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est  gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire