Internet, l’espace de l’arnaque (suite)

17/04/17


Il était une mauvaise foi(s) : Pourriels, fausses annonces, et escroqueries sur le net


verges arnaques internet

Chaque jour dans le monde, plus de 200 milliards de courriels sont envoyés dont une majorité de pourriel (spams).

Chaque jour, plusieurs dizaines de millions de mails reçus sont des tentatives d’escroqueries.

En France près d’un million de personnes consulte quotidiennement les dizaines milliers de petites annonces du « Bon coin ».

C’est un formidable creuset de malversations dont certaines très spécifiques proviennent de pays africains notamment de filières nigérianes dont c’est la principale activité.

Voici trois arnaques parmi les plus souvent pratiquées.


Votre voiture m’intéresse (votre argent, surtout…)

La plus courante, c’est lorsque vous vendez votre voiture. Elle semble intéresser un Français détaché dans un pays étranger, généralement un forestier très occupé et c’est son épouse fort sympa qui correspond avec vous. Il s’agit à peu près toujours du même scénario générique envoyé. Après vous avoir interrogé sur l’état de votre voiture avec des questions formatées, le futur acheteur se met d’accord sur son prix.

C’est justement un ami médecin ou pilote d’avion habitant en France qui viendra la chercher. Pas de problème. L’acheteur via sa banque internationale (souvent de la Western Union) vous envoie un chèque de banque ou un mandat. Vous ne risquez rien puisque vous ne livrerez la voiture que quand vous aurez reçu le chèque. C’est justement l’acheteur qui vous fait totalement confiance et c’est rassurant. Ah, il y a un petit problème !


L’arnaque : Des taxes d’importation à payer

C’est là, le piège. Toujours par mail, le futur acheteur vous explique qu’il y a des taxes ou droits de douane à payer pour le vendeur selon la législation de son pays souvent africain. Comme il ne veut pas et c’est normal que c’est vous qui les payez, il vous envoie un chèque d’un montant supérieur comprenant les fameuses taxes d’importation. Disons 1500 euros ! Lorsque vous aurez reçu son chèque de banque, vous lui rembourserez le montant des taxes sur son compte. Une façon de détourner la loi de ce pays.


Pas naïf, vous consultez votre compte où vous appelez votre banque. Effectivement le chèque total a bien été crédité sur votre compte. Vous virez immédiatement le surplus de taxes comme il l’a indiqué car vous êtes honnête. Mais 3 ou 4 jours plus tard, vous apprenez que son compte n’est pas approvisionné ou annulé. Avec un virement international, plusieurs jours sont nécessaires pour vérifier la solvabilité d’un compte et les escrocs jouent la dessus. Vous conservez votre voiture mais avez perdu 1500 euros. Plus même, car votre banque peut vous facturer des frais de rejet de chèque.



Escroquerie à la location

verges vue merVersion dérivée portant sur la location d’appartement ou une maison pour les vacances d’été. Un couple semble très intéressé par votre bien locatif et vous réserve ferme le séjour en vous envoyant un chèque ou virant directement la somme de compte à compte. Hélas, ils se trompent sur le montant et inscrivent une somme supérieure ce que vous leur faites remarquer car vous êtes honnête.


Pas de problème, très touchés par votre honnêteté, surtout qu’ils ne roulent pas sur l’or et ont justement un problème financier urgent, ils vous demandent la restitution de la différence que vous leur renvoyez le plus tôt possible.

Mais comme ces faux vacanciers vivent souvent dans des pays étrangers, ils effectuent une demande de rétractation de leur virement qui prend quelques jours ou comme dans le cas précédent, leur compte n’est tout simplement pas approvisionné. Pendant ce temps, ils ont déjà encaissé la somme que vous leur avez remboursée.

Évidemment, ils n’avaient jamais eu l’intention de louer votre bien pour les vacances



« J’ai un gros problème !« 

C’est plus subtil car cette escroquerie joue sur la corde de l’affect et l’urgence. Vous recevez le mail d’un ami qui vous verges carte PCSenvoie un message laconique et angoissant :  « Je suis à l’étranger, j’ai un gros problème, tout m’a été volé, plus de carte de crédit, plus de billet d’avion, plus de téléphone, envoie-moi un mail, j’ai besoin de toi. Vite ! »

Vous lui répondez, aveuglé par votre amitié. Vous êtes ferré !


Il répond « Pour me verser de l’argent le plus vite possible, Va chez le buraliste, demande un carte PCS Master Card avec plusieurs coupons de rechargement à hauteur de 500 ou 1000 euros. Après, transmets moi le code RECH qui va me permettre de toucher de l’argent et je te rembourse dès mon retour « . Il faut savoir que la carte Master Card PCS vendue en bureau tabac est une belle invention car c’est une carte de paiement sans compte bancaire. Idéal à l’étranger et mais aussi idéal pour les escrocs.


Vous allez chez le buraliste, chercher ce crédit d’argent sous forme de bons débités évidemment sur votre compte principal et envoyez par mail à votre ami le code RECH qui va lui permettre de payer son billet de retour car il a conservé, par hasard une carte PCS Mastercard pas créditée. Vous lui avez sauvé la vie mais avez perdu 500 ou 1000 euros puisque ce n’était pas votre ami.



Quelques conseils

Évidemment, beaucoup de mails jouent sur la faiblesse, l’ignorance, la naïveté, notre bon cœur, la confiance. Je me suis déjà fait pigeonner. Soyez prudents et vérifiez bien l’orthographe et les tournures de phrase qui ne sont pas celles employées dans notre pays.  Les noms sont souvent fictifs d’origine bien française comme Marie Dupont. C’est trop français pour être français !


Même si les mails se terminent par FR, cela ne signifie pas qu’ils proviennent de France d’autant qu’il existe aussi beaucoup d’escrocs dans notre pays mais qui usent d’autres méthodes. Coté banque, dès que vous entendez le mot Western Union, passez votre chemin. Un dernier conseil : Ne répondez pas à une annonce qui n’a qu’une seule adresse courriel, préférez un contact téléphonique indiqué dans l’annonce. Vous verrez, souvent ce numéro ne répond pas … car il n’existe tout simplement pas !



patrice verges retaillé


Patrice Vergès

Journaliste, romancier (page FB ici). (Illustrations : copies d’écran internet)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments