Bassin d’Arcachon : Alerte sur les masques, lingettes à usage unique (et sur les crados) !

Masques, eaux usées et rigoles du pluvial : bons gestes et usage collectif…


30/07/20


Eaux usées

Avec l’épidémie de Covid-19, les lingettes sont utilisées massivement pour désinfecter tout type de surface. Mais toutes ne fissent pas hélas, à la poubelle. Compte tenu du nombre de résidents sur le Bassin en été, même dites « bio-dégradables », ces lingettes à usages uniques, le plus souvent jetées dans les toilettes, peuvent boucher les canalisations ou obstruer le réseau de collecte d’eaux usées.

Cela entraîne des surcoûts de fonctionnement importants, avec un impact, à long terme, sur le prix de l’eau pour les usagers.


Les bons gestes pour moins polluer

Si les eaux usées sont traités, le système a ses limites et in fine, tout ce qui est jeté dans votre évier, lavabo ou toilettes, fini au wharf et plonge dans l’océan.

Donc, les produits chimiques et toxiques ou encore les huiles et graisses doivent être amenés à la déchetterie. Les médicaments seront remis en pharmacie (les poissons n’ont pas besoin d’être soignés avec de vieux medocs), et les objets solides sont à jeter à la poubelle.


Les comportements inadéquats ont un impact sur l’épuration : nuisance sur le fonctionnement biologique, bouchage des conduites entraînant mauvaises odeurs et une hausse du coût de l’assainissement et de l’épuration, pollution ou encore modifications graves de la physiologie des organismes aquatiques…

En Gironde, 258 stations d’épuration sont réparties sur le territoire hors Métropole et gérées par 117 collectivités avec l’aide du Département.


Le réseau du Bassin et l’Eau-ditorium

Sur le Bassin, le SIBA gère et sécurise ces 3 systèmes d’assainissement indépendants, constitués de 5 stations d’épuration, de plus de 1200 km de réseaux, de 7 bassins de sécurité et de plus de 450 postes de refoulement.
Mais appelé trop souvent à tort « Tout à l’égout », le réseau d’assainissement ne peut pas recevoir n’importe quel déchet. Surtout en été.
siba carte reseauLe volume moyen journalier rejeté au Wharf de la Salie est de l’ordre de 60 000 m3, constitué pratiquement à parts égales d’effluents urbains traités des 10 communes du Bassin d’Arcachon et des effluents industriels traités de Smurfit Kappa.
Alors, si vous voulez en savoir plus l’Eau-ditorium de Biganos propose des visites gratuites, ludiques et pédagogiques sur le cycle de l’eau de la captation au retour vers l’océan.

IB Pratic : Eau-ditorium, au sein du pôle Assainissement (jouxtant l’usine SMURFIT KAPPA), 2a av. de la Côte d’Argent, à Biganos. Sur réservation préalable  05 57 76 23 23 (du lundi au vendredi) ou par mail : assainissement@siba-bassin-arcachon.fr


Le pluvial

masque caniveauMettre des masques pour se protéger et protéger les autres du coronavirus, c’est bien. Les jeter, comme les lingettes et les gels hydroalcooliques à la poubelle, c’est encore mieux.

Tout ce qui est délaissé sur les trottoirs, dans les rigoles du réseau pluvial, finit directement dans le Bassin, sans traitement.


La faune aquatique ne goute pas particulièrement ce genre de nourriture, pas plus que le baigneur qui se retrouve en nageant le nez collé sur ces déchets.

Vade retro, les Crados !


IB

Sources et illustrations Département Gironde / Siba /CIE. Vous trouverez plus d’infos aussi sur le site du Centre d’Information de l’eau ou du SIBA. Voir la plaquette sur les eaux usées du Conseil Dépratemental, ici


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments

Laisser un commentaire