(VDO) Jumpin’2017 : Des chevaux et des hommes…

(VDO) Jumpin’Bordeaux 2017 : Attelages façon Ben-Hur et chouchoutage en Spa de nage…


11/02/17


jumpin saut obstacle CP

Ludger Beerbaum

Le Jumping International de Bordeaux a proposé au passionnés du 2 au 5 février dernier des épreuves de saut d’obstacles, d’attelage et des animations variées comme l’équitation western ou les jeux à poneys, par exemple.

Vous avez apprécié la possibilité de suivre les épreuves en direct vidéo sur notre article présentant l’événement.

Aujourd’hui, dans cet article, nous ne traiterons pas des podiums et des classements des cavaliers français et internationaux.

Vous pourrez retrouver toute la coupe du monde en saut d’obstacle et d’autres animations en video avec de très belles images, des interviewes, sur les images de Jumpin’Bordeaux Tv, ici.


Nous avons choisi de mettre ici l’accent sur deux autres volets de ce grand événement autour du cheval :

-La finale de la coupe du monde d’attelage à 4 chevaux avec une vidéo exclusive IB sur cette épreuve pittoresque, et

-Comment soigne-t-on un cheval pour l’amener à l’excellence ?


L’Epreuve internationale d’attelage à 4 chevaux

jumpin attelage CP

L’ultime étape qualificative de la Coupe du monde d’attelage a été la cerise sur le gâteau. Un grand spectacle comme à son habitude avec le trio Exell, De Ronde, Chardon, qui s’est retrouvé pour s’affronter avec comme bien souvent, avantage Exell.

Des chevaux plus rapides, entre et dans les obstacles, une main en or, un poil de finesse en plus et au final presque trois secondes de mieux que les Hollandais qui, eux, étaient dans la même seconde.

Vainqueur de la finale ici en 2016, l’Australien Boyd Exell reste donc le maître de Bordeaux en attendant de rester sans doute le maître du monde dans trois semaines à Göteborg lors de la finale 2017.

Une finale que Bordeaux retrouvera en 2018 et ça tombe bien car, à entendre les encouragements du public dans les tribunes, les Bordelais adorent ce sport atypique…


Jumpin’Bordeaux 2017. Epreuve internionale d’attelages… from InfoBassin on Vimeo.



Comment amener un cheval au plus haut de ses capacités

Le triptyque est classique : beaucoup d’entraînement, du repos et une nourriture de qualité.

Un cheval n’a jamais demandé à être monté et à concourir de telles épreuves. Nous l’avons domestiqué au fil des siècles et pour notre convenance lui avons créé des « box », ces appartements pour chevaux d’environ 9m². Fort heureusement la majorité des chevaux sont sortis dans des prés tous les jours pour se dégourdir les jambes.


Un peu d’histoire

A l’état sauvage, un cheval marche entre 10h et 12h par jour pour trouver sa nourriture, usant naturellement ses sabots. Un des premiers soucis de la domestication fut donc de créer le métier de maréchal-ferrant, le podologue pour chevaux, afin d’entretenir la pousse continue des sabots du cheval.

jumpin selleLa monte à cru étant souvent inconfortable pour nos fessiers, les selles font leur apparition. La selle, c’est comme un sac à dos. Un sac à dos avec des objets mal répartis (la bouteille d’eau de travers, un livre ou un classeur dont le bord tranchant nous presse le dos…) provoque des points de pression dans le dos d’où douleur. Sur le cheval, la selle c’est pareil.

Si elle n’est pas morphologiquement adaptée au dos du cheval, celui-ci aura mal au dos. Par exemple, un cheval avec un dos plutôt creux sur qui on met une selle toute plate, non incurvée, va créer deux points de pression (un à l’avant et un à l’arrière) et du vide au milieu. Pas très confortable… Les selliers ont remarqué depuis quelques temps ce soucis de morphologie en fonction du cheval et font désormais attention quant au choix de la selle pour chaque cheval et réalisent même de plus en plus du sur-mesure !


La bonne santé du cheval

Elle est assurée aussi en grande partie par le vétérinaire : contrôles de routine, soins des affections organiques, articulaires, ligamentaires ou musculaires… Et dans les cas les plus graves, des opérations peuvent être nécessaires. Le vétérinaire est le pilier du contrôle de la santé du cheval.

jumpin soin cheval CPParfois, le cheval semble raide, comme gêné par quelque chose mais RAS. Lors de douleurs mécaniques du cheval, le vétérinaire peut ne rien déceler d’anormal d’un point de vue radiologique par exemple. Dans ce cas, c’est l’ostéopathe équin qui intervient.

Métier complémentaire à celui de vétérinaire, l’ostéopathe décèle grâce à des tests précis les manques de mouvement d’une structure (articulation par exemple) et par des techniques douces et indolores libère l’articulation de toutes restrictions. Les blocages enlevés, la douleur disparaît et le cheval retrouve alors toutes ses capacités pour son plus grand bonheur et celui de son cavalier.


La balnéothérapie équine

jumpin soin caro 1Les entraineurs vont plus loin dans le bien-être du cheval. Un centre de balnéothérapie équine imaginé et développé par Gérald Martinez, l’actuel directeur du haras, a ouvert ses portes en Gironde depuis juillet 2015 au haras de Malleret. Propriété familiale fondée en 1860 par la famille Clossmann, ce château a toujours connu des chevaux sous ses toits : chevaux de courses, chevaux de chasse à courre et maintenant chevaux de dressage de haut niveau et chevaux en convalescence et/ou en cure de remise en forme.

Deux machines permettent les soins de balnéothérapie équine :

-L’aquatrainer : machine avec tapis roulant et jets massant à eau tiède et filtrée en continue, pouvant immerger le cheval jusqu’au garrot. Elle est utilisée par une longue immobilisation au box, en préparation musculaire ou à la suite de lésions osseuses ou musculaires, etc…

-Le Spa Cet : machine à base d’eau saline froide et de bains à remous, utilisée pour résorber plus rapidement les œdèmes des membres ou pour soulager des phénomènes subaigus ou chroniques inflammatoires ou arthrosiques.


Des propriétaires voyeurs …

Dans ce centre de luxe où viennent principalement des chevaux de haut niveau de compétition, les propriétaires ont accès via leur smartphone aux caméras de surveillance pour observer les soins apportés à leurs chevaux… qui en profitent pour se faire dorloter.

« Le cheval comprend plus facilement l’homme que l’homme ne comprend le cheval. On peut donc se demander si le cheval n’est pas largement supérieur à l’homme… » (Marthe Killey Worthington).


Toutes les infos et les résultats sur le site jumping-bordeaux.com



caroline perret InfoBassinCaroline Perret

Correspondante équitation pour InfoBassin, Ostéopathe Equine

Photos : Copies écran DP et site jumping-bordeaux.com


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments