Les vedettes oubliées du Bassin (Ep. 2)

Quand les stars venaient (déjà) sur le Bassin d’Arcachon…  Aujourd’hui : Armontel et Charlotte Lysés


Voici une série sur l‘histoire des stars d’autrefois, venues sur le Bassin. Patrice Vergès, journaliste, ancien critique de cinéma, nous propose ses rencontres et ses souvenirs.

Michel Lenoir, Directeur de Publication


Nous continuons notre saga avec Armontel qui aima Arcachon et  Charlotte Lysés qui passa une partie de son enfance dans cette ville avant d’être la première épouse de Sacha Guitry


Armontel : bon à tout, mauvais à rien


verges armontel

Armontel entre la mariée et De Funès

Comme il ressemblait à tout le monde, à travers 220 films et 300 pièces de théâtre, il a joué tout le monde : un sacristain, un curé, un aveugle, un chirurgien, un chimiste (Razzia sur la schnouf), un instituteur, un aveugle, un tourneur de spectacle, « le Grand Carlini » dans « Sénéchal le magnifique » au coté de Fernandel.

Il savait transformer son apparence physique en l’adaptant à chaque rôle. Il était tellement bon qu’il volait toujours la scène à la vedette principale.


L’âge lui permit d’évoluer par des personnages troubles à fêlures.

C’était un immense comédien qui joua jusqu’à la fin de sa vie. Né en 1900, il décéda en 1980.

Comme l’ont indiqué l’historien Michel Boyé et Aimé Nouailhas qui m’ont aidé à réaliser cette saga, il est inhumé au cimetière d’Arcachon ( allée N carré 35), ville qu’il affectionnait entre les tournages, au coté de sa veuve Claudette récemment décédée qui termina sa vie à Arcachon.

verges armontel marquand

Armontel avec C. Marquand



Charlotte Lysès : du père au fils Guitry…

verges charlotte lysesVerges GuitryCharlotte Lysés (1877/1956) a d’abord été la maitresse de Lucien Guitry qu’elle a quitté pour son fils, le jeune Sacha. Elle passa une partie de son enfance à Arcachon où ses parents possédaient une maison. Elle y revint plusieurs fois au cours de sa carrière de comédienne jalonnée de 20 films et 23 pièces pour y jouer à la fin des années 20. C’était une ville dont elle aimait beaucoup l’ambiance si particulière.

Par sa faute, le père et le fils Guitry sont restés longtemps en froid…


Charlotte Lysés a été la première épouse de Sacha (en 1907) qui a monté des pièces uniquement pour sa femme. Il l’a quittée après 11 ans de mariage, pas en très bon termes, pour l’ensorcelante Yvonne Printemps.

Continuant sa carrière théâtrale, Charlotte Lysés a été incarcérée en même temps que son ex-mari Sacha Guitry à Drancy en août 1944.

Quand Sacha Guitry l’a appris, il a déclaré en soupirant « Ah, un malheur n’arrive jamais seul ! »

Parmi les bons mots de Guitry, lors de son arrestation, il avait déclaré « C’est donc au nom du Comité de Libération que vous venez me priver de ma liberté »!



patrice verges retaillé

Patrice Vergès

Journaliste, romancier (page FB ici) (Illustrations : Copie écran Archives et documentation Patrice Vergès)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments