Les stars oubliées du Bassin d’Arcachon (Ép. 10)

Quand les vedettes venaient (déjà) sur le Bassin d’Arcachon…

Aujourd’hui : Michèle Cheirel et Suzanne Caubet


Voici une série sur l‘histoire des stars d’autrefois, venues sur le Bassin. Patrice Vergès, journaliste, ancien critique de cinéma, nous propose des rencontres et des souvenirs.

Michel Lenoir, Directeur de Publication


Micheline Cheirel : une belle carrière aux USA

verges la belle equipe cheirelverges cheirel lodgerNée en 1917 à Paris, Michèle Cheirel fut remarquée par sa beauté. Le cinéma lui ouvrit ses portes dès 1935.

Après avoir fait une jolie carrière en France (la Kermesse Héroïque- La Belle Équipe- Ces dames au chapeau vert), comme Annabella, elle partit tourner aux USA en 1939 où elle rencontra un certain succès ce qui est rare pour une Française puisqu’elle ne tourna pas moins de 8 films plutôt intéressants.


A Hollywood, elle fit la connaissance du jeune premier ténébreux britannique John Loder vu dans « sabotage » d’Alfred Hitchcock (à ses cotés sur la photo). Elle l’épousa mais le couple se sépara en 1947.


Cinq ans plus tard, elle épousa Paul Meurisse qui venait de séparer de Michèle Alfa précédemment traité sur InfoBassin. Rentrée en France, elle arrêta sa carrière peu après la guerre. Michèle Cheirel qui décéda en 2002 venait fréquemment en villégiature à Arcachon, un lieu qu’elle affectionnait beaucoup.



Suzanne Caubet : d’Andernos à Hollywood

verges caubetNée en 1898 au sein d’une famille de comédiens de théâtre qui habitaient dans une roulotte à Andernos, Suzanne Caubaye fut remarquée à seulement 15 ans par la grande tragédienne Sarah Bernhardt qui séjourna à Andernos de 1914 à 1916. La grande actrice décida de prendre en main la carrière de la jeune fille. Elle lui permit de partir aux USA où Suzanne américanisa son nom de Caubaye en Caubet, présentée souvent comme la filleule de Sara Bernhardt.


Elle commença une double carrière de comédienne de théatre mais aussi de chanteuse (1919) interprétant autant en français qu’en américain.

Elle fit alors la connaissance du séduisant acteur, scénariste et futur metteur en scène Wilbur Crane qu’elle épousa en 1922 avant de se séparer 6 ans plus tard (il se maria 4 fois !).

Suzanne Caubet décéda à l’âge de 83 ans aux USA où elle continua une remarquable carrière théâtrale.



patrice verges retailléPatrice Vergès  (Merci à Michel Boyé)

Journaliste, romancier (page FB ici) (Illustrations : Copie écran Archives et documentation Patrice Vergès)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments