Souvenirs d’enf(r)ance : Le Palm Pilot, 1er agenda electronique

Ces objets ou moments qui ont marqué : Le Palm Pilot, agenda électronique d’avant les smartphones…

Par Patrice Vergès


15/04/18


verges palm noteAu milieu des années 90, le comble du comble du frimeur geek exigeait de posséder un Palm Pilot. Sorte d’assistant personnel électronique chargé de noter principalement ses rendez-vous professionnels.

Il y a environ 20 ans, le téléphone portable à clapet et antenne extractible n’était que balbutiant, et ne servait encore uniquement qu’à téléphoner. C’est à peu prés à cette époque qu’apparut le Palm, d’origine US, qui devint un nom générique.


Cet agenda électronique portable) ressemblant étrangement à une calculatrice devait son nom à son format (12X8 cm) car il s’inscrivait dans la paume de la main (palm en anglais).

En reléguant le classique et petit agenda de poche au rang d’antiquité, il ringardisait ceux qui l’utilisaient.

Faire jaillir son Palm de la poche de son veston dans les réunions cadre ou ses copains pour noter la date de la prochaine rencontre faisait beaucoup plus d’effet auprès de ses collègues que de sortir son iPhone 8 Plus aujourd’hui.  On appelait les utilisateurs de Palm, les palmeurs…


Une ardoise magique

verges palm pilot grandIl fonctionnait avec un stylet en forme de stylo et on écrivait sur un petit cadre de l’écran comme sur une ardoise magique de notre enfance.  Avec, l’on cochait des cases, ou encore l’on pouvait écrire quelques notes.

Si l’écriture manuelle était souple et simplifiée, le logiciel de reconnaissance nommé Graffiti demandait une certaine accoutumance avant de la comprendre. Ce fut une explosion au niveau des ventes avec plus de deux millions vendus en deux ans malgré un prix de plus de 1500 francs de 1996 correspondant à plus de 500 euros actuels.


C’était un micro ordinateur portable au fonctionnement basique, comportant uniquement 4 touches du moins pour les premières versions, avant de se complexifier au fil des ans.

Il gagna des touches digitales et de la capacité mémoire jusqu’à devenir un véritable petit micro-ordinateur au début des années 2000 en jouant le rôle de fax (beamer), devenant ainsi une sorte de tablette d’aujourd’hui.


Le smartphone l’a tué

La sortie de l’IPhone capable de rendre le même service via les mails et plus si affinités, lui fut mortelle, en dépit de quelques tentatives de retour épisodiques sous d’autres noms. Aujourd’hui, certains nostalgiques en proposent sur E-Bay autour de 25 euros.


En fait, pour les cadres, la Palm a marqué les débuts de la fin de l’assistance de direction personnelle : celle qui tapait vos rapports, notait vos rendez-vous, rappelait vos déjeuners ou l’anniversaire des être chers en commandant des  fleurs chez le fleuriste.

Aujourd’hui, c’est le cadre qui remplace deux postes, en particulier celui de son assistante qu’il a perdue.

« Le progrès c’est parfois trop Robot pour être vrai » disait Jacques Prévert….



patrice verges retaillé

Patrice Vergès Journaliste, romancier (page FB ici)

(Illustrations: Copie écran Archives et documentation Patrice Vergès)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments