Les petits snobismes de l’été 2016

Le coup de plume du WE : Le néo-snob de l’été 2016


2/09/16


Il était une mauvaise foi(s)…

A chaque été, ses modes, ses tendances, ses snobismes, souvent emportés par le mois de septembre et le départ des touristes.

Voici le portrait du néo-snob que nous avons croisé cet été autour du Bassin.


De la coiffure

Commençons par la coiffure. Pour les femmes, c’étaient les cheveux longs ou courts mais l’été 2016 devait marquer le grand retour de la frange, genre Françoise Hardy des sixties. Peu vue, une mode qui a fait « pschitt » comme aurait dit un ancien président. Pour les hommes, au contraire, le succès de la coupe undercut née en 2015 n’a fait que s’affirmer. Rasé ou bien dégagé sur les tempes avec la nuque courte et cheveux longs sur la tête rejetés en arrière. Toujours pour les hommes, c’est la barbe courte de 3 jours mais bien taillée. Du coup, on va vu rouvrir des boutiques de barbier autour du Bassin appelées  » Barbershop ».


Je suis en bad !

Si on veut être à la mode, il faut absolument ponctuer ses phases de mots en anglais. Ah, il faut être en bad quand rien ne va plus. C’est dur la life ! Dire qu’il fait dark quand le soleil s’est couché. Ah aussi ne pas oublier de vous servir de l’expression Open data qui signifie vous pouvez vous resservir librement du snob mosaiqueplat de nouilles.

On a vu naître dans le langage des jeunes, le mot frérot pour désigner un pote, certainement l’influence de Fréro de la Véga.


Des lunettes

Si vous avez porté des lunettes noires à monture noire ou blanche, c’était la ringardise absolue. Madame, il fallait avoir la version Oversized, Jacky Kennedy puissance 2 qui vous faisait ressembler à un hibou avec, en prime, des montures bigarrées de toutes les couleurs. On a remarqué le retour en force du verre miroir qui masque le regard chez les mâles.


Bonjour le Spritz et le frozen yogourt !

Comment a-t-on pu faire ses courses sans son Tote bag ? Fini le panier en osier souple. Le Tote bag est un sac en coton recyclé (il faut être écolo) qui a l’avantage de ne pas prendre de place vide vu qu’il se glisse partout. Il a le défaut de ne pas être extensible comme le bon vieux filet en plastique qui reviendra sans doute un jour. Ce qui est nouveau, c’est ce qui a été oublié…

Au bar, exit le Mojito, c’est d’une ringardise absolu. La grande mode, c’est le Spritz. Cocktail vénitien qui est un mélange de vin blanc pétillant italien mélangé avec de l’eau de Seltz et du bitter amer genre Apérol. Ca n’est pas mauvais, mais ça a surtout une belle couleur orangée. Chez soi, le grand truc, c’était de brasser sa propre bière avec un kit vendu dans le commerce.

Ah, fini le cornet à glace style Cornetto de papa ! Bonjour le Frozen Yogourt. C’est à dire le yaourt glacé soit disant meilleur pour la santé et pas mieux pour le portefeuille puisque c’est plus cher qu’une glace et surtout plus calorique avec les toppings (petites crottes de souris en chocolat, et autres déco) qu’on rajoute dedans.


Un fatbike, sinon rien !

Pour se déplacer, il fallait avoir absolument un skate électrique « one Wheel » à une seule roue qui permet d’avancer à 20 km/h en effrayant les piétons sur les trottoirs. Mais ça coute un bras, à près de 800 euros ! Et on ne peut pas dire que ça tienne la route. Les survivants pourront donner leur avis. Et les futurs obèses qui ne marchent plus aussi.

Coté vélo, exit le VTT hyper démodé Il fallait rouler aussi en Fatbike sorte de VTT aux roues aussi grosses que celles d’une moto de 750 cm3. Pratique sur le sable, beaucoup moins sur le goudron !


Sois Ecolo, Jeannot

Enfin pour être à la mode, il fallait être absolument écologiste. Préférer une Tesla électrique (quand elle ne flambe pas) aux vulgaires Cayenne ou Range, avoir une poule dans son jardin qui pond un œuf tous les matins, dormir dans une cabane perchée en haut d’un arbre plutôt qu’à l’hôtel. Avec la wifi quand même. Faut pas déconner !

Enfin, pour conclure, conservez vos anciens habits, anciens maillots, anciennes lunettes et anciennes expressions, soyez certain, qu’ils reviendront à la mode dans trois, quatre ou dix ans….

patrice verges retaillé


Patrice Vergès

Journaliste, romancier


 

Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit



Logo TvBassinTvBassin.com : Vos images en toute liberté…

Déposez vos petites vidéos de balades, annonces, concerts… en libre accès.

Pour les publier sur TvBassin.com, cliquez ici !



logo d agenda du bassinAgendaduBassin.com : Toutes les sorties du Bassin

Vous êtes organisateur d’événement ?

Postez-le vous-même sur agendadubassin.com , ou cliquez ici !


 

Comments

comments