Naufrage du paquebot L’Afrique au large de l’Ile de Ré : une histoire édifiante…

Des gens du Bassin ont péri dans ce naufrage. Daniel Duhand raconte …


6/09/16


livre memeoiresdelafriqueDaniel Duhand est journaliste et réalisateur de films. S’il est connu pour ces ouvrages sur les poilus de la guerre de 14 (BD, livres), il s’est penché sur une tragédie oubliée, et la raconte dans un film et un livre à sortir ce mois ci. L’histoire, moins connue mais aussi tragique que celle du Titanic, du naufrage d’un paquebot français : « L’Afrique » en 1920…


Après avoir appareillé à 19 heures du quai des Chartrons à Bordeaux, le vendredi 9 janvier 1920 à destination du Sénégal, le paquebot Afrique aborde la pleine mer le 10 janvier, au terme d’ une multitude d’incidents et de pannes lors de la descente de la Garonne puis de l’estuaire de la Gironde.

Le navire qui fait de l’eau depuis son départ selon les uns, aurait heurté une épave selon les autres, voit ses machines tomber en panne et l’instant d’après c’est le paquebot qui ne répond plus aux commandes de l’équipage. Il émet un premier SOS. La mer est mauvaise, l’Afrique essuie une tempête d’une telle force que les bâtiments qui s’étaient portés à son secours ne peuvent l’aborder. A bord, sur les 599 occupants du navire, 135 sont des membres de l’équipage et 282 sont des passagers serrés dans des cabines prévues pour 224.

Dans la nuit du 12 au 13 janvier à quelques miles entre l’île de Ré et les Sables d’Olonne, le navire, maintenant incontrôlable, dérive dangereusement au milieu de la tempête.

Le commandant Le Dû, un marin expérimenté, fait mettre les canots de sauvetage à l’eau et ordonne l’évacuation. Les passagers effrayés par la hauteur des vagues refusent d’embarquer se sentant plus en sécurité sur ce bateau moderne de 119 mètre de long, construit en 1907 et jaugeant 5404 tonneaux…/…. A 3 heures du matin, l’Afrique émet un dernier signe de vie par radio: « Je sombre! … Suis exactement entre les roches des Barges, le banc de Rochebonne et les Baleines à la pointe de l’île de Ré. » Dans les minutes qui suivirent, l’Afrique se fracassa sur sur les rochers et coula presque aussitôt, son Commandant fidèle à la tradition et aux passagers était resté à bord. (D. Duhan)


Le plus incroyable c’est qu’après 12 ans de procès, les familles qui avaient demandées réparation seront condamnées au dépend de l’armateur pour diffamation…


Nous avions rencontré Daniel Duhand au salon du livre d’Arès, il nous parle de cette affaire…


Daniel Duhand présente Mémoires de l’Afrique from InfoBassin on Vimeo.


Vous pourrez rencontre Daniel Duhand au Festival du livre « Jeter l’encre » (voir la page FB ici) au Casino d’Arcachon les 10 et 11 septembre prochain.


Toute les infos sur l’histoire, commande du livre ou du DVD sur le site de Mémoires de l’Afrique, ici


Si vous avez de la famille qui a été touché par cette catastrophe, vous pouvez laisser un témoignage à info@infobassin.com


Pour aller plus loin …

Doc AFP sur le nauvrage avec ITW de l’auteur



Michel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit !

Comments

comments