Confinement : Plante ton slip (saine occupation)…

Humour et pédagogie : Plante ton slip (pour découvrir la vie des sols…)


6/04/20


plante ton slipPendant le confinement, vous avez peut-être la chance de bénéficier d’un jardin ou d’un peu de terrain ? Voici de quoi vous occuper (ou occuper vos enfants) de manière ludique…


Planter un slip et regarder ce qui se passe…

La patience est une vertu. Les jardiniers le savent, qui attendent tranquillement de voir pousser leurs plantes, et de comprendre comment réagit leur terre.

En plantant un slip (propre ou sale, c’est comme vous le sentez…) ou un tissu en coton, on peut évaluer la qualité du sol de son jardin.


Le sol, un patrimoine naturel fragile et méconnu

Le sol est un patrimoine naturel qui participe à la régulation du cycle de l’eau et du climat. Il constitue le socle de la vie, de l’alimentation, et même d’une partie de nos médicaments.

Plus il comporte de vers de terre, de bactéries, de champignons et de micro-organismes, plus il est riche, se renouvelle rapidement et favorise la croissance de la végétation.


Cependant, le sol est fragile et plusieurs facteurs (pollutions, imperméabilisation et érosion) conduisent à son appauvrissement et à sa dégradation.

En ces temps de vie entre parenthèse, l’ADEME a lancé l’opération « Plante ton slip ». Ludique et destinée à connaître la vie des sols.


Une opération ludique et efficace

plante ton slip couchesLe principe est simple : il s’agit de planter un slip ou un tissu en coton, puis de le déterrer 2 mois plus tard. Plus le tissu est décomposé, plus le sol est vivant. Au-delà de sensibiliser les enfants et le public à la vie des sols, l’opération constitue également un bon exemple de science participative.


Les pros aussi

Cette méthode, déjà utilisée dans de nombreux pays et régions, permet en effet aux agriculteurs et aux chercheurs d’évaluer la qualité des sols en observant la dégradation d’une matière naturelle par les organismes vivants.


Comment ça fonctionne ?


plante ton slip processus1/ Les petits animaux du sol mangent le tissu en coton et le découpent en petits morceaux. Lors de leur digestion, ils transforment cette matière organique et rejettent des excréments.

2/ Au tour des bactéries et champignons microscopiques de dégrader ces excréments !

3/ Ils absorbent les petites molécules et libèrent des enzymes pour découper celles qui sont trop importantes.

Si le tissu est décomposé entièrement ou en partie, votre sol est vivant ! Continuez à le nourrir et le protéger…


Tous les détails pratiques de l’opération sont disponibles sur un dépliant de l’ADEME à télécharger, ici.


Pour en savoir plus sur les sciences participatives et participer à d’autres actions sciencesparticipatives.inra.fr et open-sciences-participatives.org/home



portrait MichelMichel Lenoir

 



Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire