Elégance et passion : 1ère du Ciné-club du Bassin avec Brigitte Fossey…

Cinéma / Arès


22/09/19


Brigitte Fossey à la 1ere du Ciné-club du Bassin à Arès : La passion (intacte) du cinéma…


brigitte fossey vero2C’est une star… discrète mais passionnée qui a parrainé l’ouverture du Ciné-club du Bassin d’Arcachon à Arès.

Lors d’une conférence de presse à l’Anderénis, en fin d’après midi, à Andernos, l’actrice a expliqué pourquoi elle était là :  « François Truffaut m’a dit un jour : « Quand un ciné club t’invite, vas-y, parce que c’est là que sont les passionnés du 7 e art... »

Et puis peut-être aussi un peu parce qu’il est très tentant de rencontrer des cinéphiles un week-end sur le Bassin d’Arcachon…


Salle pleine pour la première du Ciné-club

La salle Brémontier, convertie en salle confortable de cinéma de 290 places, avait quasi fait le plein pour cette première, car près de 300 membres se sont inscrits à cette jeune asso dont on vous avait déjà parlé sur InfoBassin (voir notre article détaillé de juin)


Le choix du film « Nuovo Cinema Paradiso » pour démarrer un cycle riche en chefs-d’œuvre était judicieux. Tout l’amour du  cinéma dans un film de 2h40 diffusé pour la 1ere fois en salle, avec une version longue telle que voulue par le réalisateur Giuseppe Tornatore, c’était un joli cadeau pour les adhérents.



Brigitte Fossey : le cinéma « pour mieux supporter la vie »

fossey conf presseLa petite Brigitte n’avait pas le droit de regarder les films projetés par ses parents à la maison, mais elle saisissait des bribes de la bande son à travers la serrure de la porte fermée. Le 1er film qu’elle a pu voir fut « Les Temps modernes » de Chaplin. Un choc… durable. Etudiante, elle usera les sièges de la cinémathèque.  « Le cinéma m’a formé, il m’a toujours aidé à supporter la vie ».


Malgré une filmographie conséquente, l’actrice continue toujours de tourner, en choisissant les scenarii qui la motivent. Elle sera bientôt dans un film sur le monde agricole.

Elle parle de son métier avec enthousiasme : « Je crois aux rencontres. Une actrice doit pourvoir défendre tous les personnages, être traversée par le rôle. Tous les monstres sont en nous. On aurait pu être n’importe qui d’autre…/… Notre métier est relié à toute l’humanité ».


Un moment d’échanges

brigitte fossey avec public ds cinemaLors de la séance de ciné-club, la comédienne a pu évoquer son métier, parler du film et échanger avec le public.

Et pour la remercier, avant de repartir sur Paris le samedi, l’équipe d’organisation du ciné-club l’a emmené visiter le Bassin en catamaran…



Prochaines séances du Ciné-club…


Plongée dans le polar avec…


« Quai des Orfèvres », le 15 novembre 2019

Film d’Henri-Georges Clouzot, sorti en 1947, Quai des Orfèvres, rassemble, autour de l’immense Louis Jouvet, une pléiade d’acteurs de l’immédiat après-Guerre : Bernard Blier, Suzy Delair, Simone Renant, Pierre Larquey, Charles Dullin… Le Ciné-Club proposera la version restaurée de ce film noir et blanc de 105 minutes qui a obtenu en 1947 le prix de la mise en scène au Festival de Venise.




L’histoire : Dans le Paris de l’après-guerre, la jeune chanteuse Jenny Lamour (Suzy Delai) « use » parfois de ses charmes — notamment auprès d’un vieillard libidineux influent, Brignon (Charles Dullin) — pour se faire une place dans le milieu du music-hall. Son mari, Maurice Martineau (Bernard Blier) — un brave garçon, modeste pianiste évoluant lui-aussi dans le milieu du music-hall — profère par jalousie des menaces de mort envers le septuagénaire qui est retrouvé assassiné peu après. L’inspecteur principal-adjoint Antoine (Louis Jouvet), un flic désabusé et humain du Quai des Orfèvres, est chargé de l’enquête. Enquête d’autant plus difficile que Dora (Simone Renant), la voisine et amie de Jenny (qu’elle aime en secret), brouille les pistes et fait disparaître les indices.


Cibe club du bassin logoLa séance sera animée par Jean Serroy, universitaire et critique de cinéma (Le Dauphiné Libéré), professeur de cinéma et auteur de nombreux livres. L’Andernosien Marc Bacqué-Cazenave, ancien commissaire divisionnaire au célèbre « 36 » racontera, avec son style inimitable, les secrets de cette « Grande maison ».

IB Pratic : Plus d’infos sur cineclubbassin.wordpress.com ou Facebook : Le-ciné-club-du-Bassin ou lecineclubdubassin@orange.fr


Michel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments