In vino Veritas, Deo Gratias (Un bar à la gloire de Jésus …)

26/04/15.

Le Coup de plume du Dimanche


A quand un Bar catholique sur le Bassin ?


saintes ecritures in vinoCa a tout l’air d’un poisson d’avril, mais un jeune de 29 ans vient d’ouvrir un bar catholique dénommé Le comptoir de Cana (voir la page FB, ici).

Non pas sur le Bassin, hélas, mais à Lille.

Un autre devrait voir le jour à Lyon sous peu, appelé La Halte.

Une chaine de café d’un genre nouveau est-elle en train se mettre en place? Les chemins de Saint Jacques de Compostelle comprendront-ils de nouvelles escales revigorantes ?

Comme les églises ont de plus en plus de mal à se remplir, le diocèse local de Lille a investi dans ce projet en aidant à racheter le fonds de commerce et en finançant l’achat du mobilier. La moitié des bénéfices sont reversés à une association qui organise des voyages humanitaires (hostie et eau bénite comprises).


Le nom de ce troquet christique fait référence au «miracle» de Jésus qui avait changé l’eau en vin lors des fameuses noces (de Cana).

Bon là, c’est plutôt en bière. Mais les plats ou boissons sont tous d’inspiration chrétienne. La banale assiette de charcuterie devient ainsi La planche du Frère Marc, et le carafon de vin se transforme en dive boutanche dénommée La Madone.


Attirer les ouailles dans des lieux de perdition pour les ramener vers l’église, il fallait y penser …

Les voies du seigneur prennent de nos jours de drôles de directions. Mais si elles sont, c’est bien connu, impénétrables, les accès aux bistrots sont plus faciles.


Un nouveau débouché pour les musiciens

 Mgr Ricard, Évêque de Bordeaux, avait déclaré sur RTL « ne pas avoir de problèmes à recommander à un fidèle l’usage du préservatif pour se préserver du Sida ». Voilà une autre occasion de dynamiser les soirées du Bassin avec un tel établissement.

Les musiciens qui ont de moins en moins de lieux où se produire en raison de voisins pointilleux sur le volume sonore, pourraient trouver là un nouveau débouché.

Une guitare acoustique et hop, on chante tous en choeur Alléluia, acclamation (pour la tartine de frère Bernard), Pardon (pour les pintes que je vais siroter), ou encore en accompagnateurs d’un petit tremplin style « The voices » avec Le pain c’est la vie, et bien sûr, Jésus revient, tube national grâce à Etienne Chatillez. 

Ah, siroter une bière pour la bonne cause, servie avec une pompe à l’effigie du pape François … Une mousse pour gagner le paradis … Le dogme de Rome s’assouplirait-il, pour mieux séduire ses brebis égarées ?


Un nouvel élan pour le tourisme sur le Bassin ?

Avec ce nouveau type de bistrots, les paroissiens du Bassin pourraient donner un nouvel élan à l’église catholique, convertir de nombreux fidèles, et attirer de nouveaux touristes.

L’esprit bassin, cher aux élus du SIBA, prendrait une autre allure en proposant un remake de la marche sur les eaux du Christ appelée marche sur l'(entre deux) mer  (avec des patins à marée basse et un gorgeon à l’arrivée), un verre d’eau des Abatilles, renommée les larmes de Jésus et pour se remettre des émotions, une douzaine d’huitres, nos fameuses coquilles de baptême de St Jacques locales).

Mais le serveur du bar aura toujours un doute : Les deux bougres qui disent « Amen »  assis au fond du troquet en le regardant d’un regard vitreux, finissent-ils leurs prières, ou lui demandent-ils une nouvelle « madone »  pour étancher leur soif … d’évangile ?


Michel Lenoir


 

Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...


Comments

comments

One comment on “In vino Veritas, Deo Gratias (Un bar à la gloire de Jésus …)

Laisser un commentaire