Livres à la plage : « Bassin d’Avant » et « Petit cœur d’Opium »

Des histoires (presque) vraies dans les années 1920…


24/07/18


Littérature : Construire des ponts entre le passé et le présent…


« Bassin d’Avant »

( Histoires crues(elles) du quotidien )

par Isidore Plantey et Michel Lenoir


L’histoire

bassin d avant photo livreMartin, dix ans, vit dans une famille de parqueurs, en 1925. Il raconte ce qu’il voit autour de lui, dans son village du Bassin. Des histoires crues, des histoires drôles ou cruelles, des situations tragiques ou savoureuses.
Avec ses mots, il évoque le choc des cultures entre les Bordelais ou les Parisiens et les gens du Bassin !

Il explique le rôle des marieuses, qui permettaient moyennant paiement aux familles desargentées, de caser une fille avec un bourgeois bordelais.


Il raconte les records des mariols roubignoleurs avec leurs jeux de c…, l’impitoyable machinotte, monstre d’acier à vapeur coupeur de têtes, la vie du village et son chef de gendarmerie ridicule sur son petit cheval, l’hypocrisie du curé, et d’autres « gueules de faux témoins… »


Comment est né le livre ?

Michel Lenoir, journaliste, a rencontré Isidore Plantey, vieux puisatier issu d’une famille de parqueurs du Bassin, très en verve sur un passé pittoresque toujours présent dans sa mémoire.

Ils ont voulu offrir ensemble aux amoureux de « la petite mer de Buch » des moments authentiques, à peine romancés, pour retrouver le Bassin d’autrefois.


Ce qu’on en pense :

Les auteurs nous livrent une galerie de portraits pittoresques, racontée par un gamin dans un style nature et nous promènent dans la vie d’avant sur le Bassin.

C’est un temps oublié, rafraîchissant, qui s’invite dans l’été.


IB Pratic : « Bassin d’Avant : Histoires crues(elles) du quotidien« , par Michel Lenoir et Isidore Plantey, disponible en librairie (sinon sur commande à votre libraire) et à se procurer aussi directement sur le site des Editions Cairn, ici. Broché. 104 p. Format 130 x 210. 16€. Page FB ici

L’intégralité des droits d’auteurs sera versée à l’association « Les amis des puits », qui œuvre pour « assurer la protection et gestion de l’eau souterraine du Bassin d’Arcachon et du val de l’Eyre.


Dédicaces

Michel Lenoir sera en dédicace (et représentera Isidore Plantey) :

Mardi 31 juillet, à partir de 16h à la Maison de la presse du Cap Ferret, 21 boulevard de la Plage

Mercredi 8 août, à 16h à la Librairie des Marquises à Arcachon, place des marquises



“Petit coeur d’opium”

par Virginie Jouany


L’histoire :

petit coeur d'opium virginie jouanyTout commence en 1923, dans le petit village de Thonac implanté dans le triangle d’or du Périgord noir, à cinq kilomètres des grottes de Lascaux. Un curieux personnage vient bouleverser le quotidien paisible de ses habitants : l’empereur d’Annam, venu du Vietnam. Il s’est installé dans le château de Losse et est devenu artiste.

Au cours de cette nouvelle vie, il rencontrera son « petit coeur d’opium » et une autre châtelaine du Périgord : Joséphine Baker, agent de charme pour la France libre et reine du music-hall. Deux incroyables destins faits d’histoires secrètes, de combats pour la liberté mais aussi de descentes aux enfers…


Comment est né le livre ?

L’auteure Virginie Jouany découvre qu’un empereur est enterré dans son petit village périgourdin de 227 habitants. Quelle trajectoire de vie l’a amené à résider ici, à mille lieues de son Vietnam natal ?

Elle a interrogé les “Anciens” et les “Anciennes” de Thonac, creusé le passé du château de Losse, exploré les archives… pour reconstituer le parcours hors du commun de cet homme en exil permanent. L’auteur avoue : « Concernant l’empereur déchu d’Annam, j’ai respecté au plus près son passé historique. Mais ce livre est un roman. Il mêle personnages réels et imaginaires. La romance entre le prince d’Annam et Judith est pure fiction. Judith, fille d’épicier, n’a jamais existé. Elle n’est que chimère, l’incarnation d’un fantasme pour servir le récit romanesque.

Comme les dates le permettaient, la romancière a fait intervenir une autre héroïne : la flamboyante Joséphine Baker, qui a vécu dès 1937 au château des Milandes, situé à 35 kilomètres de là.


Ce qu’on en pense

L’auteure se partage entre Périgord, Cap-Ferret et Paris. Avec ce 4eme roman, elle a su trouver son style et son public. En partant d’événements réels, elle déroule une fresque dans laquelle le(a) lecteur(trice) va plonger pour vivre l’aventure aux cotés des personnages. Des moments d’évasion en perspective.

IB Pratic : “Petit coeur d’opium” de Virginie Jouany aux éditions Cairn. Format 14 x 22. 200 pages. 15 €. Page FB ici.


Dédicaces

Virginie Jouany sera en dédicace samedi 28 juillet à la Maison de la presse du Cap Ferret.


IB


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments