Livres : Un polar de D. Thiery et un journal de S. Tesson

Des livres pour s’aérer : « Tabous » de D. Thiery et « Une très légère oscillation » de S. Tesson


18/10/17


Tabous de Danielle Thiery

daniele thiery tabous couvDanielle Thiéry a écrit plus de 20 romans policiers. Au fil de ses ouvrages, le style a évolué, s’éloignant de la froideur des rapports de police vers des histoires toutes en finesse. Ici, deux enquêtes s’entremêlent et brouillent les pistes. Un régal.


Ce nouveau polar met en avant la place des psycho-criminologues dans le travail des policiers, et l’importance des non-dits familiaux ou la parole d’un enfant dans une enquête de police.

Les 445 pages combleront vos nuits blanches ou après-midis sur la plage. Et vous aurez du mal à interrompre le cours de la lecture pour revenir dans la vraie vie…


L’histoire 

A quelques jours de Noël, Celia Lapone et son bébé de quatre mois disparaissent brutalement d’une maternité. Le père de l’enfant, issu d’une puissante famille iranienne, est introuvable. L’affaire est complexe. La Pj de Bordeaux décide d’appeler en renfort , l’OCRVP de Paris.


Edwige Marion, la directrice du service, se rend immédiatement sur place avec son équipe et la jeune psychocriminologue Alix de Clavery. C’est l’occasion pour la nouvelle recrue, spécialiste des crimes sur enfants, de s’imposer face aux priori, et de faire ses preuves sur le terrain. lors que l’enquête des forces de police se heurte à la puissance es tabous, Alix va découvrir une vérité plus terrifiante encore.



IB Pratic : « Tabous » de Danielle Thiery. 448 pages. 20 €. Plus d’infos et commande dans votre librairie ou ici




Une très légère oscillation de Sylvain Tesson

tesson oscillation couvSylvain Tesson rassemble dans ce journal, ses pensées sur le monde, propose des aphorismes ciselés et des moments intimes. Ce voyageur passionné, partage avec son père Philippe le goût du verbe.

Chroniqueur au Point, Philosophie magazine, et Grands reportages, Sylvain a su assemblé des réflexions écrites entre début 2014 et le printemps 2017.


L’ensemble est bien construit quoique parfois un peu dispersé, avec une plume précise et riche. Tesson tacle vigoureusement les extrémistes d’un style décapant et ce coté décalé, non politiquement correct, est très rafraîchissant…

Allez, un aphorisme, au hasard.

« Se marier : trouver quelqu’un qui accepte de partager avec soi, l’inconvénient de vivre à deux. »


L’histoire

Un journal intime est une entreprise de lutte contre le désordre. Sans lui, comment contenir les hoquets de l’existence ? Toute vie est une convulsion : une semaine se passe au soleil, une autre dans l’ombre, un mois dans la paix, un autre sur la crête. Tout cela ne fait pas un destin, mais un effroyable battement, une trémulation de cauchemar. Le journal est la bouée de sauvetage dans l’océan de ces errements. Chaque soir, on y revient. On lui voue sa fidélité. Et grâce à lui une ligne se dessine, la vibration s’apaise en une très légère oscillation… S. T.

Sylvain Tesson est notamment l’auteur de Petit traité sur l’immensité du monde, Éloge de l’énergie vagabonde, Géographie de l’instant ainsi que de plusieurs recueils d’aphorismes.


IB : Une très légère oscillation de S. Tesson aux éditions des équateurs. 19€. Plus d’infos et commande auprès de votre libraire ou ici



portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments