Recette facile : Pot-o-feu d’hiver (et variés)

Cuisine d’hiver : Le pot-au-feu façon Lyselotte


8/12/17


lyselotte cro magnonCela fait longtemps que je n’ai pas fait un tour au temps de cavernes.

Sans doute allez-vous me rétorquer (car vous êtes tatillons),  que les repas d’homo-habilis se résumaient à ingurgiter en vitesse (car le danger était toujours présent) les restes – crus- de repas de grands fauves, accommodés de graminées, fruits,  baies et tubercules glanés dans la nature et consommés au ventre de profondes cavernes (même pas munies de  la clim’). Bref cela ne mérite qu’un petit détour..


Ce à quoi je répondrai : Certes, certes* !

Mais voila. Sans la maîtrise du feu, nous ne serions pas là…

Avant d’être maîtrisé, le feu était sauvage. Il naissait de frottements intempestifs entre ciel et terre, d’étoiles tombant sur la planète – mais fallait être au bon endroit – de pierres de lave incandescentes sortant des entrailles grondantes de la terre, de feux follets capturés dans les marais (même pas salants) des âges anciens.


lysotte feuLa vie n’était pas rose pour homo-habilis.

Plus tard, bien plus tard, l’homme (et la femme aussi d’ailleurs) parvinrent à mettre le feu où bon leur semblait. Et c’est ainsi que naquirent – entre autres –  les barbecues, les feux de cheminée et les feux rouges.

Donc, il faut un feu pour réussir un bon pot au feu, plat d’hiver et de froidure s’il en est.


Ingrédients

Je ne vous apprendrai rien en vous énumérant les ingrédients qui composent ce délice d’hiver.

Personnellement, je prends du plat de côtes, de la joue de bœuf dont j’aime la chair tendre et du jarret de préférence avec un os à moelle (et pas un os à poêle ce qui ne veut rien dire). L’on peut choisir du paleron ou du gite qu’importe. Le principal étant que ces viandes aient du goût et plaisent à vos convives.


Les légumes, c’est pareil. Chacun ses goûts.

Moi j’aime y mettre des carottes, des rutabagas (avec modération), des navets, du céleri, des poireaux, des pommes de terre et même de  la citrouille.

Un grand faitout** qu’il faut, où la viande soit à l’aise et les légumes aussi.

Eau froide ou chaude au départ importe peu. L’important c’est l’écumaison à la bouillaison.


Préparation

lyselotte potoBien sûr  qu’il faut écumer… Les roudoudous qui se forment en début d’ébullition doivent être éliminer. A la louche, c’est plus facile qu’avec une écumoire.

Ensuite je sale mon eau (surtout si elle est propre) et je laisse cuire à feu doux et à couvert, 2 ou 3 heures.

Je ne mets que la moitié des légumes prévus dans la marmite (sauf les pommes de terre et les poireaux), juste pour parfumer le bouillon.


Si je passe à table à 19h, je rajoute l’autre moitié des légumes à 18h15 (avec les pommes de terre) ceci afin d’éviter de n’avoir que de la bouillie de légumes en accompagnement.

Oserai-je dire que je ne mets les poireaux qu’une petite demie heure avant le passer à table ? Oui, j’ose. Ainsi, ils restent fermes tout en parfumant intensément le bouillon. Mon papa les attachaient, leurs fûts serrés les uns contre les autres en fagot. Ainsi il les sortait de la cocotte d’un coup.

Voila…


C’est meilleur si…

J’adore le bouillon de pot-au-feu brûlant avec une pomme de terre écrasée dedans. J’en raffole et je fais chabrot.

Cornichons, moutarde forte et fleur de sel en accompagnement des légumes et de la viande. Un régal.

Par contre, je n’apprécie pas le bouillon réchauffé et préfère le mouliner carrément pour le consommer le lendemain.

La citrouille lui confère une onctuosité délicieuse.


Imaginez un peu si nous n’avions pas eu de feu ! Pas de pot-au-feu…

C’est juste pas possible, ça.



 *Petit clin d’œil aux habitants d’Audenge où le domaine de Certes offre aux baladeurs en mal de beautés, ses sentiers et son calme absolu.

** La cuisson de pot-au-feu ! Un des sujets de mon BEPC. Ca date. Cuisson de départ eau chaude ou eau froide ?

Quelle différence ? Je savais que ça se cuisait à l’eau mais ignorais le truc de l’eau chaude ou froide. A priori, y a aucune différence. Ma copine avait répondu que le pot-au-feu se cuisait à la poêle ! J’en rigole encore !



Bon appétit, bon week-end et à samedi prochain …


Lyselotte


Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog également.

Illustration : copie écran internet


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments