Recette réveillon : Chapon moelleux, façon Lyselotte

Réveillon de fête: Lyselotte propose un chapon roti (mais moelleux) aux marrons


Suite de la semaine dernière : Le plat (pour l’entrée voir ici)


lyselotte chaponNoël est passé et tu as assuré comme un chef, mon viking de mari. Tu as dressé la table sans casser un seul cristal, bien mis les couverts où il fallait les mettre, plié les serviettes en forme de fleurs de poinsettias alternées avec des petits sapins pointus, turlututu.


Tu as fait un chemin de table digne des plus grands décorateurs : Branches de houx avec leurs petites boules carmin, rennes du père noël et bougies dans de jolis candélabres argentés disséminés dans ce végétal parterre ! C’était magnifique.


Tu as ouvert les huîtres sans t’ouvrir la main, tu as épluché les oignons sans pleurer comme une madeleine, tu as fourré le chapon avec la farce odorante préparée par Pépette (c’est moi).

Les convives sont ravis. Ils attendent le chapon moelleux dont ils ont senti les arômes délicats s’échapper de la cuisine…


Ingrédients pour le Chapon farci au marrons (et aux chanterelles)

Donc pour un Chapon pour 6 personnes,  il faut :

– Pour le bouillon : Deux carottes, un gros poireau, un navet doré, une branche de céleri

– Un chapon fermier de plus de 4kgs avec ses abats.

– 200 grs de chair à saucisse


– De l’ail et du persil (comme vous aimez)

– Quelques chanterelles si vous avez, comme moi, la chance d’avoir la forêt derrière chez vous et surtout, le plaisir d’aimer les ramasser sous les fougères roussies.

– Un talon de jambon blanc


– Des marrons. La quantité c’est aussi selon vos goût. Moi j’en mets une petite poignée parce que j’aime bien le moelleux que ça donne.

– Un quignon de pain dur imbibé de vin blanc sec (hips)

– Sel et poivre du moulin



Préparation

Faites un bouillon avec les légumes susnommés dans une cocotte assez volumineuse pour contenir le chapon.

Préparez votre farce en mélangeant la chair à saucisse, l’ail et le persil, le talon de jambon haché grossièrement, les marrons en morceaux, le pain imbibé, la poignée de chanterelles crues, le foie de la bestiole et son cœur également détaillés grossièrement. Salez et poivrez à votre convenance.


Bien malaxer le tout et fourrer le résultat dans le ventre de la volaille en tassant bien. Coudre le cul du chapon pour le rendre hermétique.

Le plonger dans le bouillon avec délicatesse car « un chapon mal manié  ne peut vous régaler » Proverbe Lyselotien.

Le laisser cuire à petit bouillon une grosse demie heure.


Préchauffer le four à 200 degrés.

Sortir le chapon de la cocotte et le déposer sur un plat à four. L’entourer (le chapon, pas le plat) de marrons, de pommes de terre grenaille, de gousses d’ails en chemise et de tout autre met qu’il vous plaira d’y mettre.

Moi, j’adore les panais, ce légume ancien remis à la mode du jour et dont le goût doux et parfumé se marie bien avec les marrons et la chair du chapon.


Le laisser cuire ainsi pendant une heure et demie en ayant soin de le retourner de temps en temps pour qu’il dore de partout.

Surveiller la cuisson en plongeant, de temps en temps, un couteau pointu dans le volatile  -qui n’a plus mal de toute façon. Le jus qui doit couler de l’incision doit être clair et non pas rosé signe qu’il est cuit, cuicui.

Eteindre alors le four, en y laissant le chapon une demie heure pour que les chairs se détendent.


Découper, dégager la farce odorante de son coffret et la couper en tranches ou en morceaux.

Mettre sur un plat de service entouré de la garniture et le poser au centre de la table sous le regard gourmand des convives.

Ainsi préparé, le chapon garde tout son moelleux sans les inconvénients de l’entière cuisson au four qui assèche sa viande savoureuse.

Il va de soit que vous pouvez servir aussi ce délice accompagné de haricots verts, de cèpes, ou tout autre légumes qui trouve grâce à vos papilles. Des quignons de pain aillés aussi peuvent agrémenter cette recette.



Que boire avec ce chapon ?

lyselotte vinAurélie Lombange, experte en accord mets et vins, chroniqueuse sur InfoBassin avec « Vous allez déguster », vous invite à découvrir et à déguster un vin corse : Un grand Patrimonio AOC du Domaine Gentile « Rouge Grande Expression » 2010 .

Issu à 100% du cépage Nielluciu et produit en agriculture biologique, le Domaine Gentile offre un Patrimonio rouge d’excellence. C’est un vin de caractère, gras, rustique, assez tannique, équilibré et puissant, avec sa robe grenat, il offre au nez et au palais des notes marquées de cuir, de bois et de fruits rouges.



Fin de l’histoire…

Pépette est ravie, enchantée, comblée. Du chapon il ne reste que la carcasse, dépiautée avec soin. Les bonnes manières ont été oubliées. Entre amis, pas de chichis. Le jus saucé, les marrons avalés, les panais dévorés, il ne reste dans le plat de service que les os et les chemises de l’ail…

Son viking d’époux est jovial. Il a pris part au triomphe de sa chérie chérie avec un plaisir égal à celui de ses papilles… et la fête fut belle.



Bonnes fêtes, bon appétit, bon week-end et à samedi prochain …


Lyselotte


Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog également.

Illustration  : copie écran internet photo.cuisineactuelle.fr


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments