Cuisine : Moules à la Bordelaise (par Lyselotte)

Une recette régionale de moules ? Ah, la barbe  !


7/09/18


Les moules ! Ah les moules…

moules bordelaises 2Je les aime bien crues. Oui, la grosse moule hollandaise dont il faut ôter le byssus sous peine de se retrouver avec un amas de barbe entre les dents.

« De la barbe ? », allez-vous vous esclaffer sans vergogne, doutant de la parfaite maitrise de mes connaissances dans le domaine de la moule.


Oui messieurs-dames, la moule est barbue !

Bon, pas aussi barbue que Sébastien Chabal, mais quand même.

Sachez que si elle était imberbe, la moule errerait dans les courants du Banc d’Arguin  Le byssus lui sert à s’agripper à un support pour prospérer.

C’est comme pour nous, nos petites mains  voyez ?


Donc je l’aime bien crue, avec un peu de beurre demi-sel étalé sur une tartine de seigle.

Je l’aime aussi cuite. Les moules du Bassin sont excellentes en plus. Leur amande couleur corail est du plus joli effet dans une marmite.


En vinaigrette, servies tièdes après les avoir fait ouvrir et égouttées, avoir rajouté des rondelles d’échalion* à la sauce ( vinaigre balsamique/huile d’olives/sel modérément, les moules l’étant déjà /une pointe de moutarde). C’est un plat de roi.

Mais vous pouvez aussi les préparer autrement …



Moules à la Bordelaise


Ingrédients

– Pour 1 k 200 de moules (des bouchots de préférence, de belle stature) :

– 2 belles échalotes ou échalions.

– 1 gousse d’ail

– Un petit bouquet de persil

– 1 cuil, à café de farine

– 1 verre de vin blanc sec

– Le jus des moules décanté

– 1 grosse cuillère à soupe de tomate concentrée

– Un bouquet garni

– Deux cuillères à soupe pleines de riz long


Préparation

C’est parti…

Grattez et lavez les moules. Les faire ouvrir à feu vif

Leur ôter une coquille. Réserver ainsi que le jus à part


Dans un faitout  faire revenir les échalotes l’ail et le persil hachés. Saupoudrez d’une belle cuillère à café de farine

Laissez épaissir un instant


Ajoutez 1 verre de vin blanc sec puis le jus décanté des moules, la tomate concentrée, le bouquet garni, du poivre (pas de sel, le jus des moules est salé)

Faire mijoter à feu moyen pendant 10 minutes


Ajoutez les 2 cuillères de riz et cuire le temps de cuisson du riz en remuant de temps en temps

Ajoutez les moules ensuite , mélangez , donnez un bouillon. C’est prêt…..

Servez chaud.


Notes de la Chef Lyselotte

*À la différence de l’échalote, l’échalion n’a qu’un seul bulbe, de forme allongée, et se reproduit par semis (Voir l’explication détaillée dans cet article sur InfoBassin)

L’utilisation en cuisine est très voisine, mais l’échalion est réputé être moins parfumé que l’échalote, moins piquant au goût et il ne fait pas pleurer quand on l’épluche, un plus appréciable quand on est maquillée pour cuisiner.

On notera que la moule espèce de mollusque bivalve, à ce charme indicible de pouvoir déclencher – réflexe de Pavlov – une salivation intense ou un regard égrillard. Cela dépend (et quand ça dépend, ça dépasse…) de la personne à qui l’on parle et du contexte de la conversation…


Bon appétit, bon week-end et à samedi prochain …



Lyselotte


Illustration : Copie écran onzefransekeuken.nl


Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog également.



Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments