Recette au four : Ribambelle de légumes nacrés (de Lyselotte)

Cuisine d’hiver : Patate douce, saveurs et vitamines, vous donnent bonne mine (par Lyselotte)


9/02/18


La neige sur le Bassin d’Arcachon ! Non mais vous y croyez à ça ? La dune, blanche ! La Teste, blanche ! Audenge, blanc !

Je ne vais pas faire l’inventaire de tous les jolis villages qui parent notre joli Bassin de leur blancheur éphémère en ce mois de février. Mais quand même !


Alors, juste histoire de nous réchauffer, je vous propose une recette au four (ce qui permet de rajouter un « point chaud » à votre nid douillet tout en embaumant votre atmosphère (atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai… ?).



Ingrédients

lyselotte pdt sauteesMunissez-vous donc de ceci :

– Une patate douce

– 500 g de navets. Les boules sont savoureux, les blancs un peu plus insipides

– Un chou chinois


– 3 oignons rouges

– 6 gousses d’ail (ou moins si vous n’aimez pas trop)

– Une boule de céleri rave

– 3 carottes violettes qui sont juste des carottes normales mais qui ont eu peur d’un truc. Nooon, je rigole !


Préparation

Lavez, pelez, épluchez et coupez-moi en tronçons tout ce petit monde.

Dans le plat lèchefrite du four tapissé d’un papier aluminium que vous veillerez à laisser dépasser de chaque côté de manière à le rabattre pour faire une papillote géante, déposer, en mélange,

-votre ribambelle de légumes,

-une bonne pincée de sel, du poivre, des herbes (thym, laurier, sauge),

-du miel si vous aimez le sucré-salé,

-des épices si vous aimez et

-une bonne giclée d’huile d’olive.


Repliez votre papier alu pour emmailloter tout ce joli monde et mettrez au four thermostat 180°, 35 minutes environ. Au bout de ce laps de temps, déballez et remettre au four 15 minutes pour la coloration.


Sortez le tout du four.

Et là ! mama mia ! D’abord, admirez votre œuvre, colorée comme un tableau de Klimt avec ses ors et ses rouges sang, ses nacres et vert pomme. Puis fermez les yeux et respirez à plein poumons.


Un voyage olfactif

Cela se marie, se tisse, se file en une vapeur odorante qui évoque le soleil, la terre chaude, la garrigue.

Moi, je retarde un maximum le moment de me mettre à table. D’abord pour pas me carmer les papilles (ce qui serait grand dommage) et ensuite parce-que j’adore vraiment cette attente presque insoutenable qui trouve son contentement  à la première bouchée, son épanouissement à la seconde bouchée et son apothéose quand le plat est presque vide.


J’aime mélanger les saveurs. Un bout de carotte et un p’tit morceau de céleri. Un chouïa de patate douce et une frisette de chou chinois. Ce plat offre une variété de saveurs mélangées à tester.

Vous pouvez aussi varier les légumes. Osez le potimarron (dont je suis une grande fan), les carottes des sables, les pommes de terre, les poivrons, aubergines.


L’avantage non négligeable de cette cuisson en papillote géante : le plat pratiquement propre.

PS : Si vous n’aimez pas la cuisson à même l’alu, vous pouvez  interposer une feuille de papier cuisson entre légumes et papier argenté.

Voilà, voilà…


Bon appétit, bon week-end et à samedi prochain …


Lyselotte


Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog également.

Illustration  : copie écran photo lyselotte


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments