Cuisine : Menu complet du printemps et Yuka

Recette : Noix de St Jacques et gambas sauce lait de coco (ou sauce tomate)/ persillade/ curry et Soupe de fraises


Par Lyselotte


4/05/18


Yuka (tastrophée…)

Je vais aujourd’hui vous parler de Yuka. Vous connaissez Yuka ?

Là, je ne vous parlerai pas du yucca, plante vivace arbustive que l’on rencontre à l’état sauvage dans les régions chaudes et sèches de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Antilles et à l’état domestique dans les jardineries et pots de terre de nos régions où elles croissent en semi liberté surveillée.

Non, il s’agit Juste de l’application malicieuse et très pratique qu’ont mis au point de jeunes Français* (cocorico) et qui fait un carton depuis un an.


lyselotte yukaYuka donc, scanne les produits de consommation et donne immédiatement une note sur 100, note basée sur les vertus et mauvais points des aliments ainsi photographiés.

Excellent, bon, médiocre et mauvais sont les principales annotations des produits. Code couleur : vert, orange, rouge. Ca me rappelle un truc mais je ne sais plus quoi !


Et là, misère – ou joie ineffable, car vous voila instruit de la chose – vous apprenez que le vinaigre balsamique que vous utilisez assez souvent -et dont vous pensiez que le prix élevé était un gage de qualité – ce vinaigre balsamique contient, je cite : un additif nocif et un autre « à éviter ». De quoi vous rendre acide, avouez.

Vous apprenez également que certains produits bio sont de qualité « médiocre » : Trop caloriques, trop gras, trop sucré (même si ce n’est « qu’un peu trop »).


Que les galettes de maïs qui vous font penser à du polystyrène mais que vous ingurgitiez en guise de 4 heures car vous étiez convaincue qu’avec une telle consistance cela ne pouvait être que profitable à votre ligne, sont « un peu trop caloriques ».

Bref, nous voila instruit(e)s même si, depuis que j’ai découvert cette application, je passe une demie heure de plus dans le magasin où je fais mes courses.


Il y a aussi quelques « incongruités » amusantes, genre, le sel est « trop salé », le sucre « trop sucré » et le beurre « trop gras ».

Mais, attention, vous trouverez en déroulant les informations sur l’aliment scanné, des alternatives à ces produits « médiocres » ou « mauvais ».


Donc, vraiment, si vous n’êtes pas à une demi-heure près et si vous êtes soucieux de votre santé, téléchargez cette application, cela ne peut être que bénéfique.

« Une recette !! une recette ! « crient les adeptes de cette chronique.

Bon, ok…



Un menu complet quand même


Asperges à la vinaigrette Lyselotte

Préparez moutarde, gros sel (modérément), vinaigre balsamique (heum) et huile d’olive agrémentée façon Lyselotte**. Si pas d’huile rajoutez de l’ail.



Noix de Saint Jacques avec corail (ou sans) et gambas***,  sauce lait de coco/persillade/curry****.


lyselotte noix st gamb curr 750gIngrédients

Vous pouvez prendre des noix de Saint Jacques surgelées, si vous n’en avez pas de fraîches. Veillez à les faire décongeler dans une passoire ainsi que les gambas. Les sécher autant que faire se peut car l’eau de congélation nuit à la cuisson.

– Une brique 250grs de lait de coco ou de crème fraiche.

– Une grosse pincée de curry.


Préparation

-Préparez la persillade en moulinant ails et persil.

-Commencez par faire cuire les gambas. Quand elles commencent à changer de couleur, rajoutez les Saint Jacques. Les faire cuire 5 minutes puis verser la persillade. 5 minutes encore, rajouter le lait de coco et le curry.

Laissez monter en température et quand le tout glougloute, éteindre et servir illico.

Pour accompagner ce plat : du boulgour ou du riz basmati ou encore de la semoule à couscous.



Soupe de fraises


Voila un dessert inratable, c’est sûr.

– Des fraises (gariguette de préférence)

– Du sucre

– Quelques feuilles de menthe fraîche.


Mouliner les fraises et la menthe au robot. Sucrez à votre convenance.

Mettez au frais. Et voila… C’est tout !



Notes :

* Deux filles, 2 garçons, parité respectée.

** Dans la bouteille d’huile d’olive scannée, glissez, 2 ou 3 gousses d’ails coupées en bâtonnets, un pouce de gingembre coupé également en allumettes, du curcuma de même découpé. Secouez avant chaque utilisation pour bien répartir les parfums.

***Je n’aime pas trouver les papattes et les antennes de ces crevettes géantes dans la sauce quand je… sauce ! Oui, je ne vais pas gâcher ce régal en le laissant dans mon assiette. Alors, je sauce !

**** Une sauce tomate peut également servir pour cette recette. Juste remplacer le lait de coco par la sauce tomate.



Voilà, voilà…


Bon appétit, bon week-end et à samedi prochain …



Lyselotte

Illustration copie écran http://www.750g.com (un site à découvrir)


Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog également.



Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments