Cuisine. Le Fudge. N’essayez pas. C’est diaboliquement bon…

Recette : Le Fudge. Trop bon… Succomberez-vous à la tentation?


Vade retro, satanas ! Une fois n’étant pas coutume, je vais partager avec vous la recette à ne jamais faire. Jamais. Never : Le fudge, genre de caramel mou (avec ou sans cacahuète), absolument délicieux.



Ingrédients (4 personnes)

lyselotte fudge-300g de chocolat noir

-50g de beurre de cacahuètes crunchy

-100g de cacahuètes grillées et salées

-410g de lait concentré sucré

Vous voyez, déjà, le bout de la queue du diable ? Continuons…



Préparation

Faites fondre le chocolat au micro-ondes, puis lissez-le à la spatule.

Chauffez le beurre de cacahuètes pour le ramollir en une pâte souple et lisse.

Mélangez les deux masses.

Ajoutez le lait concentré et mélangez pour obtenir un résultat homogène.


Concassez rapidement les cacahuètes, et ajoutez-les au mélange.

Filmez un plateau, placez un cercle ou un cadre dessus.

Coulez le mélange dans le cadre huilé, lissez à la spatule en vous aidant des parois du cadre, puis recouvrez d’un film au contact.


Réservez au froid au moins deux heures, pour obtenir un appareil ferme et facile à couper.

Décerclez, et taillez les formes (1) de votre choix !

Dégustez…



Mon avis


Vous ne connaissiez pas ? Moi non plus avant de tomber, accidentellement, sur le site du diable en personne (enfin je crois).

Déjà, j’aurais dû me méfier ! Rien que le nom aurait dû me mettre la puce à l’oreille.


Cela commence comme le doux chuchotement d’un chocolat chaud fondu étalant son onctuosité sur des rondeurs divines. Je sais, je regarde trop la télé. Ensuite vient le dgeFudg… qui arrive comme un croche-patte. Fudg... sursaut avant la chute inexorable (de lapin, bien sûr) dans le vide, ou dans la vile tentation.

Et puis le eeee, fudgeee, comme l’exclamation navrée de la nana (ou du gars) dont les doigts, indépendamment de la volonté de leur propriétaire, replongent dans la boîte où nichent le diable et toute sa clique.


Conclusion : Le fudge est donc un doux mélange entre le caramel et le chocolat, relevé de cacahuètes. Une tuerie (2) à refaire facilement à la maison (3). Et c’est parfait pour des cadeaux gourmands (4).


Petite réflexion toute personnelle 

Les beaux jours approchant, il serait prudent d’associer cette « gâterie »à 2 voir 3 heures de footing sur les sentiers qui bordent le littoral de notre beau Bassin…



(1) Taillez les formes de votre choix ? Heu, ça veut dire sûrement : achetez vos fringues une taille au-dessus de celle que vous faîtes d’ordinaire ou déplacez le bouton de votre jean de 2 crans sur la gauche (ou la droite pour les hommes car les gourmands suicidaires sont des 2 sexes).

(2) Tuerie : Ce mot, employé à bon escient,  qualifie une horreur dont, hélas, l’actualité nous tient informés presque quotidiennement. Ici, il prend un tout autre sens – qui devrait être interdit d’ailleurs si vous me permettez cette réflexion – plus proche de la défuntation suite à plaisir trop violent que de l’image terrible qu’il évoque d’ordinaire.

(3) Hélas,  que je rajouterais même.

(4) Alors je vous conseillerais d’offrir ce « cadeau » à l’ex de votre chéri, que vous croisez régulièrement, comme par hasard, au rayon charcutaille de votre hyper et  à chacun de ses anniversaires puisque cette…, puisqu’à chacun de ses anniversaires elle vous invite tous les 2 et que… vous y allez !



Voilà, voilà…


Bon appétit, bon week-end et à samedi prochain …



Lyselotte


Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog également.

Illustration  : copie écran chefcuisto.com


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments