« Vous allez déguster … » : Une année dans les vignes

3/05/17


« Vous allez déguster … » : Le millésime 2017 sera rare


Pour InfoBassin, Aurélie Lombange (ENVIN, Expertise, dégustation en vin, constitution de cave), va nous présenter une région viticole ou un vin emblématique de France, d’Europe ou du Nouveau Monde, et les accords mets et vin. Une nouvelle chronique à consommer sans modération… Des questions ? Ecrivez-nous sur info@infobassin.com, ou notre page FB infoBassin , twitter @infobassin

Michel Lenoir, Directeur de Publication


aurelie raisinsAujourd’hui, focus particulier sur le vignoble. En soutien aux vignerons, viticulteurs, qui ont récemment subi un gel dévastateur, perdant au plus fort 90% de la production estimée, et réduisant à néant près de 25000 hectares de vignes dans le sud ouest.

Sans eux, sans leur travail, sans leur dévouement à la passion de la vigne, nous ne pourrions pas nous extasier sur le vin qu’ils font naître chaque année, en commençant par le commencement, l’étape primordiale de la conduite de leurs vignobles.

Alors, pour les soutenir, pour le travail exceptionnel qu’ils accomplissent au quotidien, l’article d’aujourd’hui met en lumière une année de travail dans les vignes


Si la vigne m’était racontée…

Bien que chaque étape dans la conduite du vignoble varie sensiblement d’une région viticole à une autre, dans notre hémisphère, voici ce qu’il se passe dans le vignoble au fil des mois.


La taille de la vigne

De décembre à mars : la vigne est en repos végétatif, ses feuilles sont tombées, la sève redescendue, on en profite pour tirer les bois, plus précisément, on taille la vigne. Les rameaux sont taillés, élagués, enlevés des rangs de vigne, laissant le bois le plus vigoureux en place. Certains vignerons broient mécaniquement ces bois, d’autres les brûlent, d’autres les conservent.

Lorsque les vignerons broient ou brûlent les branches, les copeaux et les cendres sont déposés entre les rangs de vignes, restituant ainsi au sol une partie de la matière organique qu’il a lui-même généré, permettant ainsi d’éviter l’achat de compost ou d’engrais.


Le débourrement

Le mois de mars marque le début du cycle végétatif de la vigne, marqué par plusieurs étapes. La première étape importante est le «débourrement ». Les petites écailles qui entourent le bourgeon s’ouvrent et le laisse apparaitre (on appelle ça une bourre).

On en profite également pour déchausser la vigne, en remettant en place la terre (qui entoure le pied de vigne pour le protéger des froids hivernaux) dans les inter-rangs.


La floraison et la nouaison

Au mois de mai, arrivent la floraison suivie de la nouaison. La floraison est une étape importante dans le cycle de reproduction de la vigne. Saviez-vous que la vigne est hermaphrodite et s’autoféconde ? Elle porte en elle, les gamètes mâles et femelles nécessaires pour procréer.

Après le débourrement, les inflorescences (petit groupe de fleurs) vont se différencier, jusqu’à la floraison qui intervient entre mai et juin. La floraison est cette étape où la fleur sort de sa corolle, permettant aux étamines (gamètes mâles) de libérer le pollen sur le pistil (gamètes femelles) et ainsi féconder les ovules contenus dans celui-ci .

C’est ainsi que les ovules fécondés deviendront des pépins de raisin et en même temps constitueront leur enveloppe, à savoir la future baie de raisin.

Cette période s’appelle la nouaison, marquant la transition entre la fleur fertilisée et la baie de raisin.

C’est aussi à cette période qu’on va commencer les palissages, les rameaux poussant vite, il faut régulièrement les relever. A l’aide de piquets de bois et de fils, cette structure permet d’attacher les rameaux dans le but d’améliorer la qualité et le rendement.


aurelie cycle de la vigneL’effeuillage et les vendanges vertes

Les viticulteurs enlèvent les feuilles de vigne qui cachent les grappes (effeuillage). Cela permet une aération de la vigne et privilégie un bon ensoleillement, permettant une meilleure maturation des baies.

L’éclaircissement, ou vendanges vertes, consiste à se séparer de certaines grappes de raisin afin de favoriser la concentration en sucre et la maturité de celles restantes.


La véraison, les vendanges

La véraison a lieu entre le mois d’août et le mois de septembre. C’est à cet instant que la vigne s’arrête de grandir et commence à se focaliser sur ses fruits. Les baies de raisin commencent à changer de couleur, à s’adoucir, l’équilibre entre la concentration du sucre et l’acidité débute sa stabilisation.

Entre septembre et octobre, les grappes de raisin sont mûres et matures, ayant atteintes leur maturité physiologique (les pépins sont prêts à germer), la maturité technologique (l’équilibre entre le taux de concentration du sucre et l’acidité est stabilisé) et la maturité polyphénolique qui correspond à la maturité de la pellicule et des pépins (les tanins).

Cet exercice difficile et délicat pour le vigneron, qui doit redoubler d’attention pour décider de la date de ses vendanges qui débutent généralement en octobre.

Une fois les vendanges terminées, bien que le travail batte son plein dans les chais, on fertilise le vignoble, on chausse le pied de vigne partiellement avec de la terre pour protéger des froids hivernaux.


Repos végétatif

En novembre, les feuilles tombent, la sève redescend progressivement, et les vignerons se préparent pour la taille hivernale, pour repartir sur un nouveau cycle végétatif, l’éternel recommencement…

Voici en grandes lignes, les travaux viticoles menés dans le vignoble.


Les fruitiers … aussi

J’ai également une petite pensée pour les producteurs fruitiers, qui ont vécu eux aussi les gelées sur leurs vergers, au même titre que les vignerons. Ils ont également perdus une partie de leur production.

Le millésime 2017, bien que nous n’en connaissions pas encore la qualité, sera en tous cas, un millésime rare.


aurelie lombange ALAurélie Lombange, Chroniqueuse InfoBassin

Page FB Envin

Site internet Envin

Courriel : contact@envin.fr / Tel:  0611674257 / Instagram : envin_pws / twitter : @envinpws

Illustration : copie ecran internet


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments