Spiritueux du Sud-ouest… Spécial Noël !

Vous allez déguster avec Aurélie ! Cognac et Armagnac, les délices de chez nous…



Aurélie Lombange (Experte en vin et constitution de cave), nous présente des douceurs pour le palais et leurs origines. Une chronique à consommer sans modération…

Michel Lenoir, Directeur de Publication


28/12/18


Quel repas familial ne se termine pas par un petit digestif ? A l’approche des fêtes de Noël, petit focus sur les eaux-de-vie de vin ( ou brandy) prestigieuses et reconnues internationalement, produites dans le sud-ouest de la France : Le cognac et l’Armagnac


Le Cognac

cognacCette eau-de-vie de vin est produite dans une région viticole bien délimitée autour de la ville de Cognac ( Charentes, Charentes-maritime, Deux-Sèvres et un peu en Dordogne).

La région viticole se divise en six crus : Grande Champagne, Petite Champagne, Borderies, Fins bois, Bons Bois, bois ordinaires.


Bien évidemment, le terme Champagne, n’a rien à voir avec la région viticole qui produit des vins effervescents remarquables (que nous traiterons la semaine prochaine).


Les cognacs de qualité, sont produits à partir des récoltes dans les deux « Champagnes » car leurs parcelles sont situées sur des sols crayeux qui favorisent un drainage optimal et la rétention d’eau nécessaire à la maturation du raisin.

Huit cépages sont autorisés pour produire le Cognac, mais les cépages les plus importants sont l’ugni blanc, le colombard et la folle blanche.


L’alambic, c’est chic

alambic cognacaisLe cognac est une eau-de-vie découlant d’une double distillation faite dans un alambic charentais en cuivre ( aussi appelé alambic à repasse) – pour information, l’alambic à repasse est le plus vieux des alambics, pour produire des eaux-de-vie ou spiritueux, le liquide alcoolisé subit le processus de distillation visant à augmenter la teneur en alcool de ce liquide –

L’eau-de-vie est élevée en barriques de chêne français (neuves dans un premier temps puis usagées pour la suite de l’élevage) au minimum pendant 2 ans – obligatoire – mais c’est toujours généralement plus.


Couleur caramel

Cognac

A savoir, que pour le Cognac, la couleur peut être ajustée avec du caramel.

Le cognac jeune aura une jolie couleur ambrée et exprimera des arômes de fleurs et de raisin, des notes de vanille et d’épices.

En vieillissant, il développe des arômes de fruits séchés (amandes, noix, figues), de sous-bois et de rancio (oxydation).


Comprendre l’étiquette ?

Pour tous les gouts et les bourses :

*** ou VS : signifie que le Cognac a 2 ans / VSOP : 4 ans/ XO : 6 ans



L’Armagnac


AlambicArmagnacais-640x374

L’armagnac est une eau-de-vie produite au sud du vignoble de Bordeaux, dans les départements du Gers, des Landes, et du Lot et Garonne.

Le vignoble se divise en 3 zones : Le Bas Armagnac, le Ténarèze et le Haut Armagnac. Le Bas Armagnac représente 65% de l’appellation.


Dix cépages sont autorisés pour la production de l’Armagnac dont deux principaux : L’ugni blanc et le baco 22A (il s’agit d’un hybride, il a longtemps été menacé d’interdiction au vue de la législation française à ce sujet, ce cépage est une exception)

Le baco va apporter une eau-de-vie plus charpentée que l’ugni blanc. Les armagnacs sont distillés une fois dans un alambic à colonne, appelé aussi alambic armagnacais.


La plupart des armagnacs sont élevés en fûts de chêne français. Le jeune armagnac sera plus charpenté qu’un cognac vieilli, et exprimera des arômes de terre et de pruneau.


Et sur l’étiquette ?

armagnac vignoblesOn trouvera selon ses gouts et l’épaisseur de son portefeuille :

*** ou VS : 1 à 3 ans / VSOP : 4 à 9 ans / Napoléon : 6 à ans / Hors d’âge ou XO : 10 à 19 ans / XO premium : 20 ans et plus

Voici quelques suggestions (libres de tout pub…) :

– Prince Hubert de Polignac, Cognac XO – prix conseillé : 40€

– Armagnac Boingnères, AOC bas Armagnac – prix conseillé : 69€


Très belle dégustation, et bonnes fêtes !

(A consommer avec modération…)



aurelie lombange ALAurélie Lombange, Chroniqueuse InfoBassin

 


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments