Recette du Poulet aux cacahuètes

Cuisine : Avec le poulet ? Des cacahuètes (et du lait de coco) !

Par Lyselotte…


24/11/18


En plus du potimarron, dont j’ai dû booster les ventes vu mon enthousiasme à en faire la pub il n’y a pas si longtemps, la cacahuète est un autre de mes péchés mignons.

Il m’arrive encore parfois de faire des crises et de liquider un demi-paquet de ces arachides sans sourciller.


Ingrédients

Pour ce poulet aux cacahuètes, il faut :

lyselotte poulet cacahuete-1 oignon rouge

-2 cuillère à soupe d’huile de sésame ou d’olives

-3 blancs de poulet

-200g de beurre de cacahuète crunchy

-2 cuillères à soupe de satay (un  condiment d’Asie du Sud-Est composé de cacahuètes, de piments, d’oignons, de tomate et de broyat de crevettes).

Mais on peut s’en passer… Remplacer par une cuillère de concentré de tomates et une pincée de piment.

-400 ml de lait de coco

-Piment fort en poudre

-Éventuellement un peu d’eau

-Sel, poivre



Préparation

-Emincez l’oignon et faites-le revenir dans l’huile de sésame.

-Coupez le poulet en morceau et ajoutez le dans la poêle.

-Lorsqu’il commence à être cuit, ajoutez le lait de coco, le beurre de cacahuète et le satay tout en remuant pour bien diluer le beurre et obtenir une sauce bien homogène.

-Ajoutez le piment selon votre goût, salez et poivrez.

La sauce ne doit pas être trop liquide et doit napper la viande tout en étant plus liquide qu’une crème : n’hésitez pas à y rajouter un peu d’eau ou à la laisser mijoter un peu plus longtemps.

-Dégustez avec du riz ou des nouilles sautées.



Notes sur la cacahuète

Je ne résiste pas au plaisir de partager ici, la définition que nous donne Wiki de la pinotte (Pinotte qui vient de peanut comme on appelle la cacahuète au Quebec).

« L’arachide est une plante annuelle à fleurs jaunes de 20 à 90 cm de hauteur. Les feuilles sont composées à 2 ou 3 paires de folioles membraneuses, ovales. Elles sont munies à leur base de stipules engainantes.

Les stipules sont de petites feuilles réduites à leur strict minimum et situées à la base de la tige. Rien à voir avec le verbe stipuler je vous signale.

Les fleurs apparaissent à l’aisselle des feuilles, isolément ou en petits groupes. La corolle papilionacée est jaune orangé. Les étamines au nombre de neuf sont soudées en tube. L’ovaire est inséré sur un support particulier, le gynophore.


C’est presque un cours d’éducation sexuelle cette définition. Aisselle, corolle papillonacée, tube… etc…

Après fécondation, l’ovaire est porté en terre par le développement du gynophore qui s’allonge en se courbant vers la terre. C’est une tige qui prolonge le pédoncule et surélève le pistil.

En botanique, on appelle pédoncule la pièce florale en forme de tige, qui porte les fleurs, puis, après la fécondation, les fruits. Donc, la tige qui porte le pédoncule se courbe et va s’enterrer entre 3 et 5 centimètres dans le ventre de la terre.

Doit-on en conclure que la plante a honte de sa progéniture ? Non. C’est sûrement un moyen pratique pour la protéger des éventuels prédateurs. Comme les poulets, par exemple…

Voilà, voilà !


Bon appétit, bon week-end et à samedi prochain…



Lyselotte


Illustration : Copie écran foodreporter.fr, un site à découvrir…


Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog (très hot) également.


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments