Cuisine. Les recettes décontractées de Lyselotte : Verrine Fraises-Spéculos.

Les recettes (très) décontractées (et faciles) de Lyselotte : Une verrine fraises-spéculos.


12/08/17


Ingrédients pour 4 personnes

lyselotte fraise speculos pour 4-500 grs de fraises goûtues et parfumées (pour choisir les fraises, rien de tel que le nez. Respirez : Ca embaume ? Prenez ! Ca ne sent rien ?  Laissez tomber…)

– Un jus de citron.

– Une vingtaine de biscuits Spéculos.


Préparation

Lavez les fraises avant de les équeuter, ceci afin de ne pas les gorger d’eau.

Les couper en tranches ou en cubes un peu épais et les mettre dans un saladier avec le jus de citron.

Je rajoute toujours un peu de sucre roux parce-que cela donne une consistance sirupeuse au jus des fruits.


Les laisser mariner une demie heure en les mélangeant de temps en temps.

Dans une verrine mettez une couche substantielle de fraises égouttées.

Prenez soin de conserver précieusement le jus de macération fraises/citron.


Passez les spéculos au robot, ou, si vous êtes en vacances au camping sans les commodités robotiques, les mettre dans une poche et les écrabouiller avec un cul de bouteille en verre.

Parsemez les miettes de spéculos sur les fraises et, au moment de servir, arroser avec un peu de jus des fraises/citron.


Vous pouvez, si vous le désirez, rajouter une pchiiiitée de crème chantilly en bombe. (Ca, c’est un bonne idée, NDLR)

(Pour un usage coquin de la bombe de Chantilly, se référer aux numéros 12 et 13 Des rêveries sensuelles de Lyselotte sur ce même site …)



Petite histoire de fraises…

J’ai assisté ce midi, à un suicide en direct et j’en suis toute retournée. J’étais en train de faire cuire de la confiture de fraises. Autant vous dire que la maison embaumait la garriguette et que ça glougloutait rose dans ma casserole…

Je touillais un peu, histoire de vérifier le degré de cuisson quand je vis une petite araignée qui descendait, au bout de son fil, au dessus de mon délice en préparation .


Diantre, me dis-je de par vers moi, en v’la une qui vient se remplir les narines gratis. Et elle descend et elle descend. Elle va bien s’arrêter quand ça va lui chauffer trop les moustaches quand même (Oui car même les babalognes femelles portent moustaches, qu’on se le dise. )

Bin non… La bestiole, sans doute ivre de parfum délicieux, plongea dans le jacuzzi carmin et disparu dans l’écume rosée bouillonnante.


Je récupérais son pauvre corps ratatiné au bout de ma spatule et le mis dans un petit bout de sopalin qui devint son linceul.  Une jolie façon d’en finir avec la vie non?

Pour clore gentiment cette histoire tristounette, je tiens à dire que la confiture fut délicieuse et qu’elle tapissa les tartines du petit déjeuner que les gourmands dégustèrent en ignorant le drame qui participa de cette recette…


A samedi prochain…

(Illustration Copie écran blog La guillaumette)



Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog également.


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments