Cuisine : Les recettes décontractées de Lyselotte. Pétoncles et petites crevettes…

Miam ! Recette de Poêlée de noix de pétoncles et de petites crevettes au persil, à l’ail et au vin blanc.


5/08/17


lyselotte petoncle et crevettesVoici une recette ultra simple et rapide à réaliser, ce qui est bien pratique quand on est pressé par le travail…

Temps de préparation: 15 minutes

Temps de cuisson: 6 à 8 minutes

Ingrédients: pour 4 personnes:

– 500 g de noix de pétoncles (surgelées ou fraîches)

– 200 g de petites crevettes décortiquées (surgelées ou fraîches)

– 1 botte de persil plat

– 5 gousses d’ail

– huile d’olives

– 10 cl de vin blanc sec

– sel

– poivre


Préparation

1) Pelez les gousses d’ail et émincez-les en petits morceaux.

2) Dans une poêle, faites revenir à feu doux l’ail émincé avec un filet d’huile d’olives pendant 3 minutes. (Attention de bien cuire à feu doux et de remuer régulièrement car l’ail pourrait brûler !)

3) Dans un hachoir électrique, mixer la botte de persil pendant une bonne minute.

4) Rajoutez les noix de pétoncles, les petites crevettes et le persil dans la poêle. Remuez.

5) Arrosez la poêlée avec du vin blanc, mélangez et laissez cuire encore 3 minutes (pour des noix de pétoncles et crevettes fraîches) ou 5 minutes pour des produits surgelés.

6) A déguster chaud, avec du riz, des pâtes, des légumes, un risotto (etc…) ou simplement comme ça !


Une histoire autour de la recette…

lyselotte sireneAprès la fête de l’huître, la fête à la pétoncle*.

Comme son nom ne l’indique pas, la pétoncle est un bivalve dont le nom latin pectunculus peut prêter à Confusion**.

Donc, la pétoncle, espèce de bivalve pectinidé (ce n’est pas une injure, bivalve pectinidé, même si la tête du ci-nommé est drôle à imaginer) n’a rien à voir avec la coquille Saint Jacques dont elle copie pourtant ignominieusement la forme !

En fait, pectunculus signifie « petit peigne de mer » ce qui nous ratiboise dare-dare l’imaginaire, nous qui trouvions dans ce vocable un petit côté arrière-train prêtant à Confusion -encore elle- et nous ramène à des considérations plus terre à terre, nom d’un tonnerre !

Donc, en fait, la pétoncle est, en vrai, un accessoire servant au coiffage des longs cheveux des sirènes, celles-là même qui se cassèrent les ratiches sur Ulysse quand il passa le Détroit de Sicile.

Ces bivalves pectinidés vivent donc au cœur des océans où ils passent et repassent sans cesse dans l’ondoyante chevelure de femme-poisson.

C’est mignon, hein…


* Je sais qu’on dit Le pétoncle mais d’abord, vous le savez, nous le savons (de Marseille) j’écris ça que je veux et comme j’ai envie. La pétoncle, c’est comme la cagouille et pi c’est tout !

**Oui, je mets ici une majuscule car Confusion est une sœur cachée de Confucius, grand éducateur de la Chine antique, qui s’appelait en vrai Kong Qiu -j’invente rien, j’vous jure ! Le grand Confusius était en fait un Kong. Pardonnez-moi du peu…


A samedi prochain…

(Illustration Copie écran emma.cuisine)



Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog également.


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments