Cuisine : Gâteau sucré de pommes de terre aux amandes (surprenant…)

Recette de dessert : Gâteau sucré de pommes de terre aux amandes

(Idéal pour le goûter des grands et des petits…)

Par Lyselotte


12/1/19


Aujourd’hui, je vais explorer le monde de la pomme de terre, communément appelée patate par nos amis Canadiens et Belges.

En effet après les fêtes, il est bon de faire des économies et la pomme de terre se prête à bien des recettes. Y compris en dessert…

Crayon, papier, y a des proportions à respecter : Vous y êtes ?


Ingrédients

– 300 g de pommes de terre à purée

– 100 g de beurre+une noisette pour beurrer le moule

lyselotte gateau pomme de terre– 3 œufs

– 150 g de sucre en poudre + 20 g

– 125 g de poudre d’amandes

– Le zeste d’un citron

– 1 cuillère à soupe de rhum

– 1 pincée de sel



Préparation

Lavez les pommes de terre. Faites-les cuire dans une casserole d’eau froide non salée 15 à 20 minutes à partir de l’ébullition.

Égouttez-les, épluchez-les,

Puis réduisez-les en purée.

Ajoutez les jaunes d’œufs, le beurre coupé en petits morceaux, le sel, la poudre d’amandes, 150 g de sucre, le zeste râpé du citron et le rhum.


Mélangez l’ensemble pour obtenir une pâte onctueuse à laquelle vous ajouterez les 3 blancs d’œufs fouettés en neige ferme.

Beurrer un moule à charlotte, versez la préparation en la saupoudrant des 20 grs de sucre restants.

Mettre au four pour 45 minutes. La lame d’un couteau plongée au cœur du gâteau doit ressortit intacte.



Autres accomodations

Mon papa nous faisait une délicieuse salade de pomme de terre avec des betteraves rouges, des morceaux de filets de harengs, des bouts de cornichons, le tout assaisonné avec une vinaigrette goûteuse composée de moutarde, sel, huile et vinaigre. Quelques rondelles d’échalion et hop.


On peut aussi les manger cuites vapeur accompagnées d’œufs durs, de morceaux d’avocat et de thon en boîte, assaisonnées de vinaigrette .


Ou au four, avec leur peau, j’adore. Je les coupe en deux et je glisse, dans la fente, une cuillère de Cancoillotte ou une portion de vache qui rit, ou une noix de beurre demi-sel. Une salade de frisée pour compléter et hop !


Les gourmands opteront pour les pommes de terre farcies. Avec de la chair à saucisse aillée et persillée, du pain sec trempé dans du lait ou du vin blanc et essoré, un reste de légumes si vous avez. Creusez les patates crues, farcir le creux avec la préparation de viande. Au four avec suffisamment de bouillon de légumes pour qu’elles baignent jusqu’au collet et hop !


Ou à la cocotte minute, vite fait, bien fait. Elles accompagnent toutes les viandes avec bonheur, peuvent être recouvertes de fromage fondu, de lardons, d’oignons revenus au beurre et à l’huile. La pomme de terre, c’est un peu comme le pain, un indispensable de la cuisine !



A propos de la patate…

Savez-vous qu’on a failli ne jamais adopter la pomme de terre dans notre alimentation ?

C’est grâce aux Prussiens qu’on peut s’en délecter.


Le star Frédéric II de Prusse fit d’abord publier un édit royal obligeant la population à cultiver la patate à d’autres fins que celle de servir de plante ornementale, pour faire face à la famine et à l’obstination de la population prussienne au refus de consommer des pommes de terre.

Finalement, ce fut Parmentier, un temps prisonnier des Prussiens et nourrit de pomme de terre pendant sa détention qui introduisit, avec les mêmes difficultés, le tubercule en France…



Bon appétit, bon week-end et à samedi prochain…


Lyselotte


Illustration : lacuisineetclaudine.blogspot.com. Une site à découvrir.


Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog (très hot) également.


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments