Recette : Les œufs brouillés coquins du matin (de Lyselotte)…

Cuisine piment : Les z’oeufs érotiques de Lyselotte

(pour adultes seulement)


12/08/17


Lyselotte a terminé ses vacances très en forme, et n’a pas pu s’empêcher d’ajouter à sa nouvelle recette une vision très pimentée…


Recette des œufs brouillés (tels qu’ils devraient être cuisinés).

-Dans une casserole à fond épais, casser les œufs puis ajouter le lait, 30 g de beurre, le sel et le poivre.

-Laisser cuire à feu très doux sans cesser de fouetter les œufs jusqu’à ce qu’ils prennent la consistance d’une crème.

-Hors du feu, incorporer le reste du beurre en continuant de fouetter.

-Déguster immédiatement.



Recette des œufs brouillés (et définitivement ratés) des amants gourmands…

lyselotte femme oeufChéri, tu es déjà levé? Qu’est-ce que tu cuisines ?

Elle arrive dans la cuisine et il arrête illico de touiller les oeufs brouillés dont il comptait faire leur petit déjeuner.

Elle est si belle. Elle a enfilé une de ses chemises pour cacher son opulente silhouette. Le tissu s’arrête juste à la lisière de ses cuisses, l’encolure révèle le sillon satiné qui sépare les seins.

Les cheveux courts sont comme crêpés. Il les a tellement torturés hier quand elle lapait son membre tendu. Son ricil a coulé, son rouge à lèvres malmené lui fait un sourire de vampire repu.


Il s’en fiche des oeufs qui commencent à attraper dans la poêle. Ce sera pour plus tard. Il éteint le gaz, ça fait clic…

Il l’attrape par les hanches, glisse sa langue dans sa bouche coquelicot épanouie, il pétrit ses doudounes et elle roucoule. Chuchotis d’oiseau dans son oreille.

Arrête, j’ai faim !

Ça fait clac quand d’un élan, il la pose sur le plan de travail.

Ça fait bing quand elle se couche et renverse le soliflore où une rose indignée ploie de la tige et pleure sur la faïence rouge de confusion.

Ça fait swiizzz quand il fait glisser le tissu des cuisses au ventre.


Elle fait hooo quand il écarte ses lèvres si lisses et pose sa bouche sur son petit cotylédon…

Elle fait huumm quand les mains de son amant pincent ses tétons érigés en bouton.

Elle crie et sanglote quand la vague du plaisir la submerge et l’emporte, puis la laisse et la reprend…puis la laisse et la reprend.


Cela grésille longtemps dans son ventre.

Cela brasille longtemps dans ses reins.

Quand il se redresse, le tablier de cuisinier qu’il avait enfilé sur sa nudité est dressé comme un chapiteau !


Il sourit, béat, le menton mouillé, dénoue le cordon du cache-tampon, empoigne son mat de misaine si dur et, après deux ou trois aller-retours seulement, nappe de crème blanche les cuisses offertes de sa coquine…

Quant aux œufs, brouillés et attachés au fond de la poêle, ils finirent dans la gamelle du chien, trop content de l’aubaine…



A samedi prochain…



Découvrir la page FB de Lyselotte, ici et pour accéder à son Hot Blog également.


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments