Souvenirs d’enf(r)ance : Le View-Master (voyage virtuel en relief)

Ces objets ou moments qui ont marqué : Voir les diapos en relief avec des jumelles stéréoscopiques

Par Patrice Vergès


29/04/18

viewmaster1J’imagine la tête d’un enfant d’aujourd’hui à qui on offrirait un View-Master !

Pourtant il rentrait dans le top 10 des cadeaux de noël, voici plus de 25 ans.

C’était une sorte de visionneuse rebaptisée stéréoscope qui permettait de voir successivement des diapositives insérées dans un disque. Soit à la lumière du jour, soit à travers une lumière artificielle produite par une pile intégrée dans l’appareil.


Si l’appareil en plastique ne coûtait pas très cher, ce sont les disques cartonnés de diapos vendus généralement par trois ou par collection qui faisaient le profit du constructeur à l’instar des photocopieuses d’aujourd’hui avec les cartouches…


View Master : une marque-objet comme Frigidaire ou Caddy

lucky-luke---view-master-3-d---visionneuse---3-disques--avec-boite--p-image-322496-grandeView-Master était devenu un nom générique pour ce genre d’appareil et beaucoup ignoraient que c’était une marque comme Mobylette ou Caddy.

Créée avant la dernière guerre par une société américaine, cette visionneuse se distinguait par l’entraînement rotatif du disque circulaire en carton.


Breveté, ce dispositif empêchait la concurrence d’offrir un entraînement des vues aussi pratique.  Une gâchette commandée par le doigt gauche permettait de le faire avancer, image par image.

Au fil des années, les collections de disques de diapos s’étaient élargies. D’abord consacrés aux voyages et aux paysages de rêves de divers pays, ils ont vite décliné les personnages de Walt-Disney et du cinéma et de la BD.


En relief !

view-master- --tintin-685 A l’origine, les images étaient en deux dimensions. Rapidement grâce à deux images légèrement différentes montées en parallèle pour chaque œil (14 images pour 7 vues), elles se voyaient en relief.


Ainsi, le View-Master amenait un plus par rapport à une simple bande dessinée sur papier ou une projection de diapo sur un drap blanc avec l’inconvénient de n’être vu que par une seule personne. Cela dit, il exista aussi des projecteurs View-Master qui projetait en 3 D.


Comme beaucoup de jouets des années passées, je m’imaginais que le View-Master avait disparu sauf sur le Bon Coin.

Pas du tout !

Il existe toujours sous une nouvelle appellation bien plus pompeuse et moderne sous la forme d’un casque dit « de réalité virtuelle », connecté soit à des disques comme avant, soit à un iPhone.

Des noms différents pour un résultat quasi-identique et sans grand intérêt. Il n’y a de nouveau que ce qui est oublié…



patrice verges retaillé

Patrice Vergès Journaliste, romancier (page FB ici)

(Illustrations: Copie écran Archives et documentation Patrice Vergès)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments