SOS Avocat : Telephone au volant avec infraction simultanee… Le prefet peut suspendre votre permis !

SOS Conso : Retrait de permis en cas de telephone au volant avec infraction simultanee. Que faire ?


Par M° Jacques Siret, avocat


11/07/20


Téléphoner au volant était déjà réprimé par l’article 412-6-1 du code de la route qui sanctionnait cette infraction d’une amende de 135 € et d’un retrait de trois points du permis de conduire.


telephone volant sos avocat siret Rappelons que l’infraction « d’usage d’un téléphone tenu en main » comprend l’interdiction :

-de téléphoner avec le téléphone tenu en main ou avec des oreillettes,

-de consulter ses SMS ou les envoyer,

-surfer sur Internet,

-regarder des photos


Téléphone au volant : même arrêté avec le moteur à l’arrêt, vous pouvez être en infraction…

Cette infraction est réalisée par tout « conducteur d’un véhicule en circulation », c’est-à-dire par une personne placée en situation de conduite d’un véhicule en circulation, même si elle ne conduit pas le véhicule : il suffit que le véhicule soit en circulation.


En effet, la Cour de Cassation a considéré que « un véhicule arrêté, le moteur à l’arrêt, peut être regardé comme étant toujours en circulation » (Cass. crim. 02.02.2018). C’était le cas d’un conducteur stationné, moteur arrêté, avec ses feux de détresse sur la voie de droit d’un rond-point peu passant. La Cour n’admet qu’une exception : la force majeure, autrement dit, le cas du véhicule en panne.


Les nouvelles prérogatives des préfets

retrait permisDésormais, la loi du 24 décembre 2019 et le décret du 18 mai 2020 autorisent le Préfet, dans les 72 heures de la rétention du permis, à prononcer la suspension du permis pour une durée maximum de six mois, lorsque le permis a été retenu à la suite d’une infraction de téléphone tenu en main, simultanément avec une infraction :

-de vitesse

-de non-respect des distances de sécurité, des feux de signalisation, des règles de dépassement, des panneaux stop ou cédez le passage, des passages piétons,

-de franchissement / chevauchement des lignes continues et délimitant les bandes d’arrêt d’urgence.


Le risque d’accident avec un téléphone au volant est multiplié par trois. Nous vous invitons à respecter le code de la route pour votre sécurité et celle des autres usagers.

Mais si vous êtes dans ce cas de double infraction, n’hésitez pas à contacter un avocat spécialisé pour faire en sorte que ce cumul soit traité rapidement et contradictoirement par le Tribunal de Police.



Jacques SiretM° Jacques Siret (avocat spécialisé en droit routier, Bordeaux et Ouest de la France, et Médiateur certifié)

(Illustration  : copie écran internet)

Pour toute question pour l’information ou la mise en œuvre d’une médiation, n’hésitez pas à écrire à accueil@siret-associes.com


Conseil téléphonique gratuit du cabinet de M° Siret au 02 51 05 38 23, pour les lecteurs (trices) d’InfoBassin

Voir le site de M° Siret ici. D’autres infos sur le site dédié au droit des automobilistes http://avocat-siret.fr/


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire