Quand Citroën invite la presse sur le Bassin…

Présentation de la nouvelle E-Mehari aux journalistes et au réseau…


Par Patrice Vergès


24/04/18


Notre belle région est souvent le théâtre de présentations d’automobiles… Citroën avait choisi le Sud Bassin pour dévoiler à la presse et au réseau son dernier modèle.


50 journalistes invités façon VIP

verges e mehari patriceMalgré les grèves des avions et de la SNCF, sur une petite semaine, sous un soleil et une affluence d’été, une bonne cinquantaine de journalistes, autant français qu’étrangers, ont pu découvrir la dernière E-Méhari électrique à travers un parcours empruntant les ports de Biganos et de Larros à Gujan-Mestras puis d’Arcachon.

L’itinéraire se terminait au Pyla, où ils ont pu séjourner à l’hôtel Haïtza et dîner à la Corniche…


Invité donc par Citroën à conduire ce nouveau modèle, j’ai pu me rendre compte comme notre région est quand même méconnue de certains Parisiens puisque j’ai dû expliquer le principe des marées et les mouvements du Bassin à des confrères journalistes !



La E-Méhari : Un dérivé de la Blue Car

verges e mehari portRappelons que la E-Méhari qui reprend le même nom et sensiblement le même look que sa glorieuse ancêtre née il y a juste 50 ans en 1968 est un véhicule de loisir électrique.

Dérivée de la Bolloré Bluecar (en location à Arcachon), elle est mue par un moteur électrique qui lui permet, sans polluer, de parcourir moins de 200 km sans la recharger.


C’est possible soit à une des bornes publiques, plutôt nombreuses autour du Bassin, soit à son domicile avec une durée de recharge qui varie de 10 h30 à 16 h selon l’ampérage de son compteur.



Pour un aller-retour à Bordeaux, prévoir quand même de faire le plein avant de revenir sur le Bassin…

verges e mehari pleinSi son autonomie lui permet de musarder autour du Bassin sans polluer et en silence, il est plus difficile de se rendre à Bordeaux à son volant et revenir en toute quiétude sans recharger à une borne en région bordelaise pour reprendre suffisamment de l’autonomie.


Assez puissante (68 ch), agréable à conduire, confortable, elle n’a pas peur de prendre l’autoroute avec une vitesse maximum de 110 km/h et sait se montrer pratique avec son hayon et ses sièges arrière rabattables et un intérieur qui se nettoie au jet.



Retrouver le coté pratique de l’ancêtre Méhari

Elle vient de bénéficier de nombreuses améliorations portant sur le confort, la sécurité (airbags) la présentation et la finition qui la rendent plus attachante et surtout plus pratique en usage quotidien notamment grâce à un hard-top (pavillon en dur) amovible.


Son prix, bonus de 6000 euros déduit,  est de 19 500 € auxquels il faut ajouter 79 € mensuels de location de batterie avec un prix moyen de 2 à 3 € d’électricité  par recharge.

Mais quand on aime …



patrice verges retaillé

Patrice Vergès, Journaliste, romancier (page FB ici)

(Illustrations : Patrice Vergès)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments