Essai auto : Le Suzuki Vitara

Sur la route ! Patrice Vergès présente … 2 000 kilomètres en Suzuki Vitara Boosterjet


logo plage fm sans phraseRetrouvez Patrice Vergès et Michel Lenoir, sur PLAGE FM, 89.1, sur le Bassin d’Arcachon

Tous les Dimanches à 10h30 et 18h00 et les Jeudis à 13h30



Logo Canal BassinCette rubrique est aussi à réécouter sur notre Podcast audio

Canal Bassin ici

(Cet article est libre de toute publicité…)


SLR VERGES Susuki vitara Né en 2015, le dernier Suzuki Vitara a bénéficié il y a peu d’un léger restylage mais surtout a troqué son 1,6 l atmosphérique essence contre un petit 3 cylindres de 1000 cm3 suralimenté qui répond au nom de Boosterjet. C’est au volant de cette nouvelle motorisation que nous avons parcouru environ 2000 km.

Esthétiquement, ce petit SUV de 4,17 m a seulement reçu une nouvelle face avant à fentes verticales contre horizontales précédemment liée à des chromes plus généreux. On note aussi un nouveau sabot de protection à l’arrière et des feux désormais à led.


L’habitacle a aussi été rajeuni surtout au niveau de la planche de bord avec des matériaux plus valorisants dits moussés.

De nouveaux équipements de sécurité (régulateur adaptatif, lecture des panneaux, aide à la correction de la trajectoire) ont été ajoutés sur la version Pack, aides qu’on retrouve sur la majorité des voitures modernes actuelles. Le revêtement des sièges offre aussi un aspect plus raffiné tandis que des inserts couleur argent égaient également les plastiques qui ne sont pas évidemment ceux d’une Audi.


Un agréable 3 cylindres

SLR VERGES SUZUKI VITARA ARLe petit 3 cylindres exempt de vibrations est discret mais néanmoins vaillant avec un couple disponible dès 2000 tr/mn. il était accouplé à une boîte automatique à 6 rapports facturée 1700 euros qui apporte énormément d’agrément à la conduite sauf sur autoroute.


Son inconvénient est d’accroître la consommation de 0,5 l environ avec des émissions de CO2 en hausse de 7 grammes (129 g/km malus de 113 euros). Globalement, son agrément d’utilisation est si positif en usage mixte que cette transmission ne peut être qu’ardemment conseillée. Pour ma part, sur ces 2000 km, j’ai enregistré une consommation moyenne de 6,7 l ce qui est fort raisonnable pour un moteur essence et le volume de ce SUV.


Gagne à être connu

Le Vitara n’est pas une voiture sportive avec son 0 à 100 km/h en 13 secondes et ses 180 km/h. A l’usage, il se révèle plutôt confortable avec des mouvements de caisse très réduits et une direction idéale.

2000 kilomètres permettent de mieux cerner une auto qu’un bref essai presse de 100 kilomètre. Ainsi sur cette distance nous avons apprécié les sièges qui soutiennent bien les cuisses grâce à leur longue assise. Ils permettent de parcourir de longues étapes sans fatigue d’autant que la position de conduite est parfaite. *


SLR VERGES SUZUKI VITARA volant tableauNoté également positivement le silence de la mécanique et la praticité des vastes vide-poches de portière et la facilité de l’accès à bord grâce à sa hauteur de 1,60 m et regretté que le GPS n’occupe pas toute la surface de l’écran central.

Le Vitara est une heureuse surprise comme l’avait été en son temps le Baleno qui gagne à rouler avec. Ses nouveaux coloris fort réussis, sa face avant modernisée et sa planche de bord plus cossue lui donnent une nouvelle jeunesse tout comme sa mécanique Boosterjet particulièrement séduisante.

Suzuki n’abuse pas des options (peinture métallisée) et propose seulement deux versions séparées sur le 1000 cm3 plus une série spéciale Style.


Le moins cher dans sa catégorie

SLR VERGES SUZUKI VITARA coffreSur la Privilège plus coûteuse de 1900 euros, les jantes de 17 pouces sont en alliage léger, les sieges avant sont chauffants, les vitres arrière sont surteintées et la planche de bord est équipée d’un écran multifonction. Il faut grimper à la version Pack proposée uniquement sur la 1,4 l pour bénéficier de toutes les aides à la conduite dont certaines sont prodigieusement agaçantes.

Ses tarifs restent raisonnables puisque en version 1000 cm3, la gamme Vitara débute à 18 390 euros pour monter à 22 900 euros en version privilège Allgrip à 4 roues motrices.

Un tarif, notons le, qui est le plus bas dans la catégorie des petits SUV après la Dacia.


Découvrez cette rubrique à l’humeur joyeuse en podcast audio enregistré sur Plage FM, 89.1 avec Patrice Vergès au micro de Michel Lenoir en 3mn



A noter :

– Né en 2015, le Suzuki Vitara vient de bénéficier d’un sérieux rajeunissement autant esthétique que mécanique

– Nouveaux faux rouges à led et sabot arrière pour le Vitara 2019

– Planche de bord très sobre qui utilise des matériaux moussés plus flatteurs

– Sièges rabattus, le Vitara offre un bon volume de chargement



patrice verges retaillé

Patrice Vergès,  Journaliste (page FB ici), auteur de romans ( Monte-Cristo, Sexa , Sale temps sur le bassin , et d’autres) et de livres de prestige sur les voitures anciennes ou sportives à retrouver ici.

 


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit



Comments

comments