Les stars oubliées du Bassin d’Arcachon (Ép. 9)

Quand les vedettes venaient (déjà) sur le Bassin d’Arcachon…

Aujourd’hui : Michèle Alfa


Voici une série sur l‘histoire des stars d’autrefois, venues sur le Bassin. Patrice Vergès, journaliste, ancien critique de cinéma, nous propose des rencontres et des souvenirs.

Michel Lenoir, Directeur de Publication


verges michel alfa 1

Nous continuons notre saga avec la grande vedette de cinéma Michèle Alfa née sur le Bassin d’Arcachon qui interpréta une trentaine de films entre 1935 et 1948.


Une filmographie féconde pendant la guerre

Née à Gujan-Mestras en 1915, Michèle Alfa (son vrai nom était Alfreda Michèle Bassignot) fut une reine des scènes et des écrans dans un Paris occupé. Cette  grande vedette du cinéma français joua beaucoup pendant la période 1938/45 notamment dans de gros succès commerciaux comme le fameux « Le Dernier des Six » et surtout « le Comte de Monte Cristo » avec Pierre Richard Willm où elle interprétait le rôle de Mercedes, ce qui ne manque pas de sel lorsqu’on s’appelle Alfa. (Pseudo née du diminutif d’Alfreda)


16 films en 5 ans !

verges alfa MC2Physiquement, elle ressemblait beaucoup à Michèle Morgan. Beaucoup ont prétendu que c’est pour cette raison qu’elle a énormément tourné pendant la guerre car Michèle Morgan était parti vivre aux USA dès 1940.

Très jolie blonde aux yeux clairs, elle fut aussi une des premières à succomber à la chirurgie esthétique pour se faire rectifier son nez avec ses collègues Simone Renant et Yvonne Printemps, déjà citée.


Elle a joué avec Pierre Blanchar pendant la guerre, qui, à la Libération a reproché à beaucoup d’acteurs d’avoir tourné (13 films), oubliant qu’il avait fait 6 films pendant cette période et 10 avant à Berlin avant 1939.


Une époque trouble et très complexe qu’il faut éviter de juger avec des yeux d’aujourd’hui. En effet, on l’a beaucoup chapitrée sur sa liaison avec un Allemand pendant la guerre.

Mais il faut préciser qu’il s’agissait d’un musicien (Bernhardt Rademecker) rencontré avant les hostilités. Il était surtout le neveu de Goebbels ce qui aida indiscutablement la carrière de la jolie Michèle puisqu’il était responsable des théâtres parisiens.


Après le cinéma, le théâtre

verges alfa sombre dimancheMichèle Alfa le quitta pour épouser l’acteur Paul Meurisse en 1942. Certainement pour avoir trop tourné pour la Continental, on ne la verra plus guère après la libération au cinéma et c’est dommage.  Elle ne tourna plus que quatre films entre 1946 et 1951. Elle retrouva alors le théâtre où elle avait débuté sa carrière en 1935 après avoir suivi les cours de Raymond Rouleau.


On la vit jouer à l’Olympia d’Arcachon en 1958. Après avoir interprété la célèbre pièce de Paul Claudel,  » L’Annonce faite à Marie », en 1964, elle décida d’abandonner la scène à 59 ans.

Elle se remaria avec un industriel nommé Philippe Plouvier en 1959. C’est au Vésinet qu’elle s’éteindra, oubliée, le 24 août 1987.



patrice verges retailléPatrice Vergès

Journaliste, romancier (page FB ici) (Illustrations : Copie écran Archives et documentation Patrice Vergès)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments