Edito : Du Bassin à la Lune….

L’Oeil au Beurre de Lenoir…

La Terre va mal ? Objectif Lune puis Mars ! Et le Bassin alors ?


12/05/19


A moins d’une révolution d’une ampleur inégalée, par le nombre de population, le mode de vie, et de modèle économique, nous fonçons collectivement dans un mur: notre terre ne sera plus vivable pour les prochaines générations.


Partant de ce principe, les politiques qui sont pragmatiques, parient donc sur une transhumance vers l’espace à a recherche d’autres planetes à exploiter. Et ce n’est plus de la science fiction

Les plus près et qui vont permettre de préparer les grands voyages sont la Lune et Mars.


photo sf base luneAinsi ce n’est pas un hasard si D. Trump a révisé à la baisse la date de retour des USA vers l’astre lunaire pour 2024, comme l’a annoncé le vice-président américain Mike Pence :

« Sur ordre du président des États-Unis, la politique officielle est de faire revenir des astronautes américains sur la Lune d’ici cinq ans…/… La première femme et le prochain homme sur la Lune seront tous deux des astronautes américains, avec un lancement par des fusées américaines depuis le sol américain. »


Objectif politique

La raison est politique : le président américain vise un second mandat et la Chine a un programme de développement pour l’espace qui avance à grands pas. La NASA est donc priée de se secouer un peu, et à l’occasion de ses 60 ans elle rappelle son histoire … pompeusement, à l’américaine (voir video).



Trump pourra s’appuyer aussi sur la concurrence, en l’occurrence Jeff Bezos, le patron milliardaire d’Amazon, et sa société Blue Origin. Il vient de présenter un alunisseur baptisé Blue Moon capable d’amener des équipements scientifiques et des humains sur la Lune en 2024.

Selon l’entrepreneur, la présence d’eau permet par électrolyse de produire de l’hydrogène et de l’oxygène, et donc d’imaginer d’avoir de l’énergie et de pouvoir envisager de faire de la Lune une base de construction pour des vaisseaux spatiaux.

(Voir la très claire video de notre confrère La Croix)



Missions d’exploitations industrielles

L’autre objectif est bien de créer des infractutures en orbite lunaire mais surtout au sol en prévision des futures missions sur Mars qui dureront plus d’un an.  La Nasa prépare donc la station «Gateway» qui servira de base avancée pour des explorations lointaines, dont Mars, et permettra l’exploration et l’exploitation de la Lune elle-même :

L’eau, indispensable à la vie, est présente aux pôles sous forme de glace, et aussi les minéraux (dont l’or…)


Habitat en sous-sol, pour un millier de résidents lunaires

Un habitat en sous-sol est l’axe privilégié pour protéger les astronautes du rayonnement cosmique, du gel, et du bombardement des petites (comme une boule de pétanque) mais dévastatrices météorites qui tombent à 10km/s….

Pour creuser le sol, un tunnelier (foreuse géante) sera utilisé, et pour fournir l’énergie, une petite centrale nucléaire pourrait être installé sur place.

L’American United Launch Alliance (co-entreprise américaine créée par Boeing et Lockheed Martin), annonce la nécessité d’un budget de 2,7 milliards de dollars pour réussir l’arrivée d’ici à 2050, d’un millier de personnes qui vivront sur la Lune ou en orbite.


Et le Bassin dans tout ça ?

affiche festival big bang 2019Il ses trouve que ces jours-ci à Saint-Médard-en-Jalles, se déroule du 14 au 18/05, la 4e édition du festival de l’air et de l’espace « Big Bang » sur le thème « La Lune, l’aventure continue ».

Spationaute, médecin et ancienne ministre, Claudie Haigneré, invitée d’honneur du festival, et Jean-françois Clervoy, spationaute, Président d’honneur du festival, donneront le coup d’envoi de cette nouvelle édition au Carré des Jalles, avec une conférence sur le village lunaire, « Moon village » portée par l’Agence spatiale européenne.


L’Andernosien Bernard Chabbert, journaliste aéronautique animera une table ronde avec un film

20 000 visiteurs sont attendus pour cette édition, avec une trentaine de conférenciers, spationautes, astrophysiciens, pilotes ou témoins des missions Apollo feront vivre les tables rondes, et notamment : Francis Rocard, responsable programme d’exploration au CNES, Bernard Foing, directeur exécutif sur l’exploration lunaire ESA, Philippe Henaréjos, rédacteur en chef du magazine Ciel et espace, Bernard Chabbert, journaliste aéronautique (samedi 14 à 14h30 au carré de Jalles, sur les premiers pas de la conquete lunaire avec un film), Michel Polacco, Journaliste France Info, Instructeur Pilote et consultant aéronautique.

-Voir tous les détails du programme ici

-Voir le programme en un clin d’oeil, avec les lieux et les horaires, ici



Les romantiques et les optimistes du Bassin pourront se contenter de regarder Dame Lune là-haut, si loin, si proche, ou se refléter sur les vagues depuis les plages, les balcons ou les jardins, en rêvant à un avenir radieux…


IB Pratic : Du 14 au 18 mai, à Saint-Médard-en-Jalles. Le dossier complet du festival ici


Comments

comments